Cactus

Un éclairage adéquat pour les plantes et comment le fournir?

Une couverture complète des plantes est tout aussi importante que l'eau et le sol. Les cultures en extérieur poussent dans des conditions de lumière naturelle et ne nécessitent que l'arrosage et la fertilisation. Les couleurs des pièces ont moins de «chance», car à l'intérieur, elles sont presque toujours noircies.

Comment la lumière affecte les plantes?

Les plantes qui poussent dans la pénombre sont «sous-alimentées» et, comme tous les êtres vivants, cessent de grandir, de se développer et de fleurir. Les processus de la photosynthèse fournissent aux fleurs une nutrition organique complète, dont elles n'ont pas besoin moins que de l'eau et des sels minéraux dérivés du sol.

Mais avec un manque de lumière, la photosynthèse ralentit considérablement. En conséquence, les pousses deviennent plus fines et plus étirées, les feuilles pâlissent et ne grossissent plus.

Les chercheurs ont constaté que l'activité photosynthétique minimale commence déjà à une illumination de 100 lux. Pour le développement devrait être d'au moins 1000 lux, et mieux - encore plus. Mais il est également impossible d'en faire trop, car un excès de lumière est nocif pour certaines plantes. A partir de cela, leurs feuilles peuvent se froisser, se souiller de brûlures.

Quel est le bon éclairage pour les plantes

La lumière devrait être:

Qualitatif.
Chaque phase de croissance correspond à leurs besoins pour la composition spectrale des rayons lumineux. Par exemple, pour le développement de la masse verte, une lumière bleuâtre est nécessaire, et pour la croissance du système racinaire et en préparation de la floraison dans le spectre, il doit y avoir des nuances de jaune et de rouge. Les rayons verdâtres stimulent la photosynthèse dans les feuilles à structure dense.

Longue durée.
La plupart des plantes ne gagnent en force et ne fleurissent que lorsque le jour de lumière dure au moins 14 heures, c'est-à-dire en été. Mais il existe aussi des micros tels que le poinsettia et le kalanchoe. Ils doivent être à la lumière pour une floraison ne dépassant pas 8-10 heures par jour pendant 2 mois d'automne.

Intense.
Un mauvais éclairage des plantes est destructeur. Idéal pour les espèces qui aiment la lumière - 100 000 lux, comme la lumière du soleil. Comme il est impossible de fournir de telles conditions à la maison, il n’ya qu’une solution: se battre pour le meilleur, en fonction des besoins du «coin vert» de la maison.

Comment créer un environnement lumineux normal pour les fleurs d'intérieur

Comme mentionné ci-dessus, la durée de la journée pour les plantes devrait être en moyenne de 13 à 14 heures par jour. L'intensité de la mise en évidence est également d'une grande importance. Par exemple, si vous utilisez des lampes de faible puissance pour illuminer des plantes poussant dans la nature dans des zones ensoleillées, les fleurs peuvent "tomber malades". Pour éviter cela, il est souhaitable d'observer strictement le mode d'éclairage.

Normes approximatives d’éclairage pour le développement actif et la floraison:

Lumineux

Modéré

Faible

Bilbergia, bougainvilliers, gardénia, hibiscus, cactus (sauf épiphytes), callistémon, croton, orchidées, palmiers, pélargonium, roses, plantes succulentes, agrumes.

Amaryllis, bégonia, bertoloniya, hibiscus, zamia, caladium, kalanchoe, mikania, lierre, ficus, philodendron, fatsia, chlorophyttum, chrysanthème.

Anthurium, bilbergia, diphenbachia, dracaena, kalatea, cordilina, arrow root, fougères, spattifillum, tradescantia, fatsia, hamedorea.

La photosynthèse est lancée avec la participation d'au moins une quantité minimale d'énergie lumineuse, il n'y a donc pas d'espèces aimant l'ombre dans la nature. Ils tolèrent l’ombre, c’est-à-dire qu’ils exigent moins d’éclairage. Mais ils ont également besoin de dosachivanie quotidienne au moins jusqu'à 1000 lux.

Comment calculer la puissance des lampes pour éclairer l'étagère avec des plantes

L'éclairage est le nombre de lumens de flux lumineux par mètre carré de surface. Supposons qu'il y ait des fleurs sur une étagère de 80 cm de long et 30 cm de large, avec des exigences modérées d'intensité de la lumière. La surface de l'étagère est 0.8x0.3 = 0.24 (M²). Afin de créer une illumination moyenne de 5000 lux, il faut des lampes avec un flux lumineux de 5000x0.24 = 1200 (lm). S'ils sont situés à une hauteur de 30 cm, la perte sera d'environ 30%, c'est-à-dire que le flux lumineux devrait atteindre environ 1700 lm.

Maintenant, connaissant la valeur totale du flux lumineux et le rendement lumineux de différents types de dispositifs d'éclairage, nous pouvons calculer la puissance des lampes pour l'éclairage normal des plantes sur les étagères:

  • Ampoules à incandescence. Puissance lumineuse - 12-13 lm / W. Puissance - 1700 × 12 = 141 (W). Ce sont 2 lampes de 75 W chacune.
  • Fluorescent. Puissance lumineuse - 65 lm / W Puissance - 1700 ÷ 65 = 26 (W). Vous aurez besoin, par exemple, de 2 lampes avec un réflecteur de 13-15 watts.
  • LED Puissance lumineuse - 100 lm / W Puissance - 1700 ÷ 100 = 17 (W). Assez 2 lampes de 8-9 watts.

Ampoules à incandescence pour mettre en évidence - pas le meilleur choix, car ils ne ont pas dans le spectre des tons bleus et bleus. Le manque de dispositifs d'éclairage fluorescent - la chaleur, qui peut interférer avec le développement normal de la masse verte. Les LED ne présentent pas ces inconvénients, en plus de consommer beaucoup moins d’électricité, de durer plus longtemps et de ne pas contenir de mercure.

Ce sont des calculs théoriques très approximatifs. Utilisez le luxmètre RADEX LUPIN pour définir les paramètres exacts pour l’éclairage du rayon. Il déterminera également le flux lumineux réel des lampes, qui ne correspond pas toujours à la valeur indiquée par le fabricant.

Pourquoi et comment mesurer l'illumination du coin vert

Si vous connaissez le flux lumineux et la puissance utilisée pour éclairer les lampes, vous pouvez calculer approximativement l’illumination en suivant l’algorithme ci-dessus. Mais cette valeur sera loin d’être exacte. Et, peut-être, les plantes qui reçoivent moins de lumière continueront à dépérir, malgré l’éclairage supposé normal.

Pour obtenir une image la plus précise possible, utilisez un posemètre domestique RADEX LUPIN. Avec cet appareil, vous pouvez facilement résoudre le problème de l'éclairage de vos plantes préférées.

L'appareil est très simple à utiliser, il peut être transporté dans un sac à main ou une poche. Sans un photomètre, il est difficile d'organiser l'environnement lumineux optimal pour les plantes. Il y aura toujours un risque d'erreur - des imprécisions dans le calcul ou l'achat de lampes mal sélectionnées. Par conséquent, dans l'arsenal des producteurs de fleurs "avancés", il existe un posemètre de qualité.

Si vos fleurs d'intérieur n'ont pas assez de lumière, aidez-les. Calculez l'éclairage, installez les lampes appropriées et réglez le mode d'éclairage avec un luxmètre. En remerciement, les plantes répondront par une croissance puissante, leurs feuilles et leurs tiges seront remplies de jus, et il y aura de la force pour une longue floraison!

http://www.quarta-rad.ru/useful/vse-o-lampax-i-drugix-istochnikax-sveta/oscveschenie-rasteniy/

Plantes et lumière

Publié par GrowLife.ru · Publié le 02/02/2014 · Mis à jour le 03/03/2014

Les plantes ne peuvent exister sans lumière, car la lumière est l’une des conditions principales de leur développement. La lumière est la seule source d'énergie disponible pour les plantes qui est si nécessaire à la photosynthèse. La photosynthèse est une combinaison des processus d'absorption, de transformation et d'utilisation de l'énergie des quanta de lumière dans diverses réactions, y compris la conversion du dioxyde de carbone en matière organique. En d'autres termes, il s'agit du processus de formation de substances organiques à partir de dioxyde de carbone et d'eau avec la participation de la chlorophylle.

Le rôle biologique de la lumière dépend de sa composition spectrale, de son intensité, de sa périodicité quotidienne et saisonnière.

Le rayonnement solaire est un spectre continu de 290 à 3000 nm. Les rayons ultraviolets (UVL) inférieurs à 290 nm nuisent aux organismes vivants. Ils sont retenus par la couche d’ozone de l’atmosphère terrestre. Les rayons ultraviolets à grande longueur d’onde (290-380 nm) à petites doses contribuent à la synthèse de pigments et de certaines vitamines dans les plantes. Ils retardent également l’étirement des plantes et augmentent la résistance aux basses températures. Le rôle le plus important est joué par la région visible du spectre (390-710 nm), appelée rayonnement photosynthétiquement actif. La lumière visible affecte la formation de chlorophylle, stimule la biosynthèse des protéines et des acides nucléiques, affecte les échanges gazeux et la transpiration, augmente l'activité des enzymes photosensibles et affecte la croissance, le développement, la floraison et la fructification des plantes.

Les rayons rouges (720-600 nm) et orange (620-595 nm) sont les principaux fournisseurs d'énergie pour la photosynthèse et ont une incidence sur l'évolution du taux de développement des plantes. Leur excès retarde la floraison des plantes. Les rayons bleus et violets (490-380 nm) interviennent dans le processus de photosynthèse et dans la formation de protéines. Ils régulent également la vitesse de développement des plantes et accélèrent leur floraison.

Les rayons jaunes (595-565 nm) et verts (565-490 nm) n’affectent pas l’activité vitale des plantes. Par conséquent, cette région du spectre n'est pas absorbée par la plante, mais est reflétée, avec pour résultat que nous voyons les plantes exactement vertes.

Plantes et lumière

La composition spectrale de la lumière, son intensité et la durée de la lumière du jour sont différentes pour différents habitats de plantes. En ce qui concerne la quantité de lumière nécessaire à la croissance et au développement normaux des plantes, on distingue quatre groupes de plantes:

1. Les plantes aimant la lumière aiment la lumière et ont besoin d'une bonne lumière. Ils poussent généralement dans des endroits ouverts et ensoleillés. Ceux-ci incluent presque tous les types de cactus et autres plantes succulentes, d'olive, de myrte, de rose et d'autres espèces. Les plantes d'intérieur de ce groupe poussent bien sur les fenêtres du côté sud.

2. Les plantes qui aiment les ombres acceptent une faible lumière et une ombre partielle. Ceux-ci comprennent les maranths, les bégonias, certaines broméliacées, les aroïdes, les raisins, les malvacées, les kamnelomkovye, les dragons et d’autres espèces. Les fenêtres qui leur conviennent le mieux sont celles du nord. Ils se sentent bien, même s'ils sont situés loin de la source de lumière.

3. Les plantes tolérantes à l'ombre poussent et se développent mieux sous un bon éclairage, mais s'adaptent également bien à une lumière faible. Ces plantes comprennent: les conifères, la plupart des fougères, le lierre, l'amaryllis, les légumineuses, les pélargoniums, les orchidées et la jungle, etc. Les fenêtres orientales et occidentales leur conviennent parfaitement.

4. Il existe un autre groupe - les plantes à compas. Le côté étroit de ces plantes est au sud ou au nord, et le plus large à l'ouest ou à l'est (laitues sauvages ou eucalyptus australiens). Grâce à cette fonctionnalité, ces plantes ne donnent jamais d'ombre.

En fonction du régime de lumière, les plantes développent des qualités particulières. Tout d'abord, cela se remarque sur les feuilles. Les plantes qui aiment la lumière ont généralement des feuilles plus petites; ils sont disposés verticalement ou sous différents angles par rapport aux rayons du soleil pour éviter les surchauffes. De nombreuses plantes ont une surface de feuille brillante. Il est recouvert d'un revêtement cireux ou de peluches épaisses qui aident à réfléchir et à affaiblir l'action des rayons du soleil. Les feuilles des plantes tolérantes à l'ombre avec leur assiette entière sont orientées vers la lumière, disposées en mosaïque, de manière à ne pas s'obscurcir.

La longueur du jour et de la nuit a un impact énorme sur la croissance et le développement des plantes. À cet égard, on distingue les groupes de plantes suivants:

plantes de jour court: elles ont besoin de 8 à 12 heures de lumière par jour pour la floraison (chrysanthèmes, riz, chou, tabac, etc.);

plantes d'une longue journée: poussent, fleurissent et portent des fruits pendant plus de 12 heures par jour (gloxinia, saintpaulia, pommes de terre, carottes, etc.);

les plantes ne sont pas exigeantes à la longueur du jour: leur floraison a lieu à n'importe quelle longueur de la journée, sauf pour les très courtes (tomates, raisins, phlox, roses, bégonia, etc.)

plantes d’alternance de jours longs et courts: elles ne fleurissent qu’après le changement de courtes journées d’hiver avec de longues journées de printemps (pélargonium) ou inversement - elles ne fleurissent qu’en hiver (cyclamen, camélia).

Qu'advient-il des plantes avec un excès ou un manque d'éclairage?

Le manque de lumière, qui inclut également une longueur de jour insuffisante, entraîne un changement de la couleur des feuilles - les jeunes feuilles deviennent plus pâles et plus petites que d'habitude; les feuilles panachées perdent leur éclat et deviennent vertes; les feuilles inférieures jaunissent, sèchent et tombent; les entre-nœuds sont allongés; les tiges deviennent maigres; la floraison devient rare ou complètement absente. Au final, la plante meurt. Les jeunes plantes sont plus exposées au manque de lumière. Les plantes adultes peuvent utiliser les réserves de nutriments accumulées dans les racines pendant un certain temps.

Un bref manque de lumière peut être compensé en abaissant la température de l'air. Certaines plantes peuvent supporter une baisse de la température de l’environnement à 12-14 degrés Celsius.

L'option la plus raisonnable est de réorganiser la plante dans un endroit plus lumineux ou d'organiser un éclairage supplémentaire.

En cas d'excès de lumière, une destruction partielle de la chlorophylle se produit, ce qui se traduit par une clarification de la couleur des feuilles (celles-ci deviennent jaune-vert). Il y a aussi une brûlure sur les feuilles sous forme de taches brunes et grises. La croissance des plantes ralentit, leurs entre-noeuds restent petits, les feuilles deviennent courtes et larges et, dans certains cas, ces dernières sont tordues le long de la veine centrale.

Dans ces cas, il est nécessaire de réorganiser la plante dans un endroit moins éclairé. Il est nécessaire de protéger les plantes de la sécheresse en les aspergeant d'eau tiède (25-30 ° C).

Habituer les plantes à une forte illumination, même si elles nécessitent de la lumière, devrait l’être progressivement. Les jeunes plantes, les boutures fraîchement plantées et les plants qui doivent être cultivés sous une lumière diffuse sont particulièrement sensibles à la lumière intense. De même, ne pulvérisez pas les plantes exposées à la lumière directe du soleil, car cela pourrait provoquer des brûlures. Dans le cas de plantes en croissance dans le sol, elles sont arrosées tôt le matin ou le soir pour éviter une évaporation prématurée de l'eau.

Les plantes distinguent les périodes de repos relatif et de croissance. La période de dormance relative tombe en automne-hiver, lorsque la croissance de certaines plantes ralentit et que la nécessité de la lumière du soleil diminue. À ce stade, il est préférable de placer les plantes dans des pièces plus froides et plus sombres pendant 3 à 4 mois. La période de croissance se situe au printemps et en été, lorsque la plante a besoin de beaucoup de lumière. Malgré cette saisonnalité, certaines plantes n'arrêtent pas leur croissance pendant la saison froide. La plupart d'entre eux commencent à ressentir un manque de lumière, auquel ils réagissent immédiatement.

Sous nos latitudes, le jour de lumière le plus court dure 8 heures et le plus long, plus de 16 heures. Par conséquent, dans la période automne-hiver ne peut pas faire sans éclairage des plantes. Il serait rationnel de mettre en valeur les plantes le matin et le soir pendant 3 heures - avant le début de la journée et après celle-ci.

Quelles sont les lampes les plus appropriées à cet effet?

Les ampoules à incandescence ne sont pas une bonne option. Ils ont un faible rendement, car une partie de l’électricité est convertie en lumière et l’autre en chaleur. De plus, ces lampes consomment beaucoup d’électricité et s’éteignent rapidement. Leur spectre lumineux ne convient pas à la photosynthèse, car il contient beaucoup de rayons rouges, oranges et infrarouges, qui ne font qu’accélérer la croissance verticale des plantes. Les ampoules à incandescence génèrent beaucoup de chaleur, ce qui peut causer des brûlures aux feuilles.

Les lampes fluorescentes ont un rendement lumineux élevé et un faible transfert de chaleur, ce qui vous permet de placer la lampe près de la plante (15 cm). Ces lampes ont un spectre de lumière du jour optimal pour la culture de plantes. La durée de vie de ces lampes est plus longue que celle des lampes à incandescence et la consommation électrique est bien inférieure.

Les lampes à vapeur de sodium (DNaT) ont des caractéristiques optimales pour les plantes: leur efficacité lumineuse est élevée, elles ont une longue durée de vie et ne coûtent pas cher, mais leur spectre d’émission n’est pas idéal pour les plantes.

Le spectre des fitolampes à LED convient le mieux aux installations en termes de spectre d’émission, mais reste à ce jour plutôt coûteux.

Lors de l'utilisation de l'éclairage de la plante, il faut se rappeler que la lumière dépend de la distance de la lampe à la plante. Par conséquent, il est nécessaire de régler cette distance en fonction de la puissance de la lampe. L'apparition de brûlures indique un arrangement trop rapproché de la lampe et, au contraire, des tiges allongées, des couleurs pâles des feuilles nous signalent que la source de lumière est trop éloignée.

En résumant tout ce qui précède, nous tirons quelques conclusions:

  • Pour une croissance, un développement, une floraison et une fructification normales des plantes, ils ont besoin de lumière, qui joue un rôle crucial dans le processus de la photosynthèse;
  • Tous les rayons solaires ne sont pas «bénéfiques» pour les plantes. C'est la région visible du spectre (390-710 nm), ou plutôt les rayons rouges et bleus sont absorbés par les plantes, et leur énergie aide la plante à réguler tous les processus vitaux: formation de chlorophylle, biosynthèse de protéines et d'acides nucléiques, échange gazeux, croissance, floraison, floraison, fructification, etc.
  • Les plantes diffèrent les unes des autres en fonction de la dose de lumière nécessaire à leur développement. Ici joue le rôle de la durée du jour, du changement de jour et de nuit, des saisons;
  • Il est nécessaire d’observer les plantes, de détecter les premiers signes d’un manque ou d’un excès de lumière, de réagir immédiatement pour remédier à la situation;
  • La période automne-hiver sous nos latitudes est caractérisée par un jour de lumière court. Pendant cette période, il est nécessaire d'augmenter artificiellement la durée de la lumière du jour d'au moins 6 heures supplémentaires, ce qui est obtenu à l'aide d'un éclairage supplémentaire.

Et le dernier: les plantes sont très sensibles au changement de leur localisation par rapport à la lumière. Donc, essayez d'éviter les changements fréquents. La seule chose nécessaire pour la croissance uniforme des feuilles des plantes est la rotation périodique de la plante par rapport à la source de lumière (dans le cas d'un éclairage unilatéral).

http://growlife.ru/rasteniya-i-svet/

Éclairage artificiel supplémentaire de fleurs et de plantes dans l'appartement

Chaque cultivateur expérimenté sait à quel point l’éclairage des plantes d’intérieur est bien choisi. Avec l’irrigation et le sol, la lumière est un élément indispensable dont dépend le succès de la croissance. Ce n’est un secret pour personne que dans l’environnement naturel, certaines plantes se sentent bien dans des endroits ombragés, alors que d’autres ne peuvent pas se développer sans exposition directe au soleil. À la maison, la situation est similaire. Parlons en détail de la manière de réaliser correctement un éclairage artificiel pour les plantes d'intérieur.

Éclairage décoratif et éclairage pour la croissance des plantes

La lampe pour la culture de plantes d'intérieur est un excellent moyen de prolonger la journée. Après tout, de nombreuses fleurs d'intérieur sont d'origine tropicale, ce qui signifie qu'elles ont quotidiennement besoin d'énergie solaire, surtout en hiver. Pour une croissance efficace des plantes, la lumière du jour devrait durer environ 15 heures. Sinon, ils s'affaiblissent, cessent de fleurir et sont sujets à diverses maladies.

Lors de la planification de l'éclairage futur des fleurs d'intérieur, il est important de ne pas oublier l'élément esthétique. La phyto-lampe devrait devenir une partie de l'intérieur, un élément particulier du décor. Il existe en vente un grand nombre de lampes avec fixation murale de différentes formes, sous toutes les lampes à économie d’énergie: CFL ou LED. Selon la taille du jardin de fleurs de la maison, les projecteurs peuvent être constitués de plusieurs projecteurs, dirigés directement vers chaque animal vert, ou de lampes fluorescentes tubulaires avec réflecteur. En connectant votre propre imagination, vous pouvez fabriquer vous-même la lampe à LED originale.

La composante la plus importante de la croissance est le spectre de la lumière.

Pour comprendre à quel point la lumière de différentes sources électriques et du soleil est hétérogène, il faut examiner leur composition spectrale. La caractéristique spectrale est la dépendance de l'intensité du rayonnement sur la longueur d'onde. La courbe de rayonnement du soleil est continue dans toute la plage visible avec une diminution des régions UV et IR. Le spectre des sources de lumière artificielle est dans la plupart des cas représenté par des impulsions individuelles d'amplitudes différentes, ce qui donne à la lumière une certaine nuance.

Au cours des expériences, il a été constaté que le développement réussi de l’usine n’utilisait pas tout le spectre, mais seulement ses composants individuels. Les longueurs d'onde suivantes sont considérées comme les plus vitales:

  • 640–660 nm - couleur rouge velours, nécessaire à toutes les plantes adultes pour le développement de la reproduction, ainsi que pour le renforcement du système racinaire;
  • 595–610 nm - orange pour la floraison et la maturation des fruits;
  • 440–445 nm - violet pour le développement végétatif;
  • 380–400 nm - plage proche des UV pour ajuster le taux de croissance et la formation de protéines;
  • 280–315 nm - plage UV moyenne pour une résistance accrue au gel.

Allumer seulement les rayons énumérés ne convient pas à toutes les plantes. Chaque représentant de la flore est unique dans ses préférences de "vague". Cela signifie qu'il est impossible de remplacer totalement l'énergie du soleil à l'aide de lampes. Mais l'éclairage artificiel des plantes le matin et le soir peut considérablement améliorer leur vie.

Signes de manque de lumière

Un certain nombre de signes rendent difficile l'identification d'un manque de lumière. Il suffit de regarder attentivement votre fleur et de la comparer avec le standard. Par exemple, recherchez un aspect similaire sur Internet. Le manque apparent d’illumination se manifeste comme suit. La plante ralentit sa croissance. Les nouvelles feuilles sont plus petites et la tige devient plus fine. Les feuilles inférieures deviennent jaunes. Une fleur cesse complètement de fleurir ou le nombre de boutons formés est inférieur à la moyenne. On considère que l'arrosage, l'humidité et la température de l'air sont normaux.

Combien de lumière est nécessaire?

Il est impossible de donner une réponse sans équivoque à cette question. Tout comme une personne peut vivre dans différentes parties du globe, une fleur d'intérieur peut pousser sur un rebord de fenêtre donnant accès au nord, au sud, à l'ouest ou à l'est. Tout au long de la vie, la plante aura tendance à s’adapter aux conditions actuelles: s’allonger face au manque de lumière ou, au contraire, exposer le prochain bourgeon en fleurs aux rayons du soleil.

En observant l'apparence des tiges et des feuilles, la taille et le nombre de fleurs, vous pouvez déterminer si le niveau d'éclairage est adéquat. Dans le même temps, il ne faut pas oublier le stade de développement de la fleur d'intérieur: végétation, floraison, maturation des graines. À chaque étape, il tire du soleil la lumière de la longueur d'onde dont il a besoin pour le moment. Par conséquent, lorsque vous organisez un éclairage supplémentaire, il est important de prendre en compte la composante qualitative du flux lumineux.

Les fleurs d'intérieur qui poussent dans leur habitat naturel à ciel ouvert adorent les longues expositions à la lumière du soleil et à des lampes dont l'éclairage dépasse 15 000 lux. Ceci est un favori de nombreux Crassula, géranium, Kalanchoe, bégonia. L'éclairage artificiel du soir pour les plantes de ce type leur sera bénéfique.

Les représentants de la flore, qui se sentent à l'aise avec une illumination de 10 000 à 15 000 lux, comprennent le spathyphylum, le clivia, le saintpaulia, le tradescantia et le dracaena. Les feuilles de ces types de fleurs d'intérieur n'aiment pas le soleil brûlant, mais ne tolèrent pas le crépuscule précoce. Par conséquent, un endroit idéal pour eux sera le rebord de la fenêtre donnant accès à l'ouest, où le soir leurs feuilles recevront l'énergie nécessaire du soleil qui s'en va.

Les plantes dites d'ombrage peuvent fleurir et s'éloigner de l'ouverture de la fenêtre, se contentant d'une illumination pouvant atteindre 10 000 lux. Cependant, cela ne signifie pas qu'ils mourront s'ils sont placés dans un endroit plus lumineux. Ils ont juste besoin de moins de lumière directe du soleil. Celles-ci incluent certaines espèces de ficus et dracaena, philodendron, ainsi que des vignes tropicales.

Plantes et éclairage artificiel

Dans la plupart des cas, les plantes d'intérieur ont besoin d'un éclairage supplémentaire. Les fleurs qui, à première vue, ont des feuilles succulentes vert vif et qui fleurissent régulièrement seront encore meilleures si elles commencent à être affectées par le fitolampa. Si quelqu'un pense autrement, alors il a une grande chance de se convaincre de l'erreur de sa pensée et d'assembler une lampe phyto de ses propres mains. Pour prolonger la lumière du jour en utilisant diverses sources de lumière artificielle. Considérez chacune d'elles et voyez quel type de lumière convient le mieux aux plantes.

Ampoules à incandescence

L'éclairage des plantes à l'aide d'ampoules à incandescence est le moins efficace pour plusieurs raisons. Le spectre d'émission des ampoules ordinaires à spirale est fortement décalé vers la région rouge, ce qui ne contribue pas à la photosynthèse. Le faible rendement et, par conséquent, un énorme dégagement de chaleur obligent leur efficacité énergétique et lumineuse à zéro. De plus, les ampoules à incandescence se caractérisent par la durée de vie la plus courte par rapport aux autres sources de lumière artificielle.

Lampes fluorescentes

Les lampes fluorescentes tubulaires ou, comme on les appelle le plus souvent, fluorescentes à économie d'énergie du type à spectre complet T8 (T = 5300–6500 ° K) sont considérées comme la meilleure option pour éclairer les plantes d'intérieur pendant de nombreuses années. Ils méritent beaucoup de retours positifs, du fait de la présence du spectre sélectif, de l'efficacité et du faible transfert de chaleur, associés à un coût acceptable.

Les entreprises spécialisées dans la production de lampes fluorescentes offrent aux producteurs de plantes une version améliorée - le phytolamp avec un spectre d'émission sélectif. Ils travaillent principalement dans la gamme bleue et rouge, ce qui peut être vu dans la lueur caractéristique. Mais le coût de telles lampes pour l'éclairage des plantes est beaucoup plus élevé que les analogues habituels.

Une lampe avec une lampe à sodium est la source de lumière la plus efficace. En termes d'efficacité lumineuse et de durée de vie, ces lampes sont comparables aux LED pour installations. Voici, juste pour les conditions domestiques, elles ne conviennent pas à cause d'une luminosité trop élevée (plus de 15 000 lux). Mais dans beaucoup de serres et de serres, la culture de plantes avec éclairage artificiel repose précisément sur des lampes à décharge. Du fait qu'ils émettent plus de lumière rouge, ils sont installés conjointement avec des lampes fluorescentes 6500K.

Sources de lumière LED

Tous les phyto-éclairages sur les LED sont divisés en trois groupes:

  • bicolore;
  • avec multispectre;
  • avec une gamme complète.

Les lampes bicolores ou bicolores sont basées sur des DEL bleues (440-450 nm) et rouges (640-660 nm). Leur lumière est considérée comme la plus optimale pour organiser l'éclairage de toutes les plantes pendant la saison de croissance. Le spectre de travail spécifié favorise le processus de la photosynthèse, ce qui conduit à une croissance accélérée de la masse verte. C'est pourquoi les jardiniers privilégient les lampes à LED bleu-rouge pour la culture de plants de légumes sur le rebord de la fenêtre.

Les lampes à DEL à multispectres sont plus largement utilisées en raison de l'expansion de la gamme rouge dans la région de la lumière infrarouge et jaune. Ils sont en demande pour mettre en valeur les plantes adultes, stimuler la floraison et la maturation des fruits. Dans des conditions ambiantes, l’utilisation du multispectre à LED est préférable pour les fleurs à cime épaisse.

Sur le luminaire à spectre complet de rayonnement, vous pouvez illuminer les fleurs de l'appartement, quels que soient leur type et leur emplacement. C'est une sorte de source universelle de lumière artificielle qui émet dans une large gamme avec des maxima dans les zones rouge et bleue. La lampe à spectre complet à LED est un tandem d’efficacité énergétique et d’énergie lumineuse rappelant l’action du soleil.

À l'heure actuelle, la création de conditions favorables à une transition poussée vers les phyto-LED ne se produit pas pour deux raisons:

  • coût élevé des lampes de haute qualité pour les plantes;
  • Un grand nombre de contrefaçons recueillies sur des LED ordinaires.

Quelle lumière est la meilleure pour la croissance?

Bien entendu, la source de lumière idéale est l’énergie solaire. Dans les appartements avec fenêtres au sud-est et sud-ouest, vous pouvez faire pousser n'importe quelles fleurs, en les plaçant dans différentes parties de la pièce. Mais ne soyez pas fâché contre ceux qui ont une vue de la fenêtre seulement du côté nord. Les lampes fluorescentes et à LED pour installations d’éclairage compensent l’absence de rayons du soleil.

Les lampes pour les installations à la lumière du jour sont une option budgétaire éprouvée. Ils conviennent à ceux qui essaient de créer des conditions normales pour une fleur avec de petits investissements. Phytolampes à LED pour ceux qui cherchent à forcer les événements et à obtenir les meilleurs résultats en peu de temps, malgré le prix de plusieurs milliers de roubles.

5 conseils utiles

  1. Avant d'acheter le prochain "animal à feuilles", vous devez savoir à quel point il a besoin de lumière. Peut-être l'espace alloué dans la salle ne pourra-t-il pas assurer son développement complet.
  2. Une option peu coûteuse pour éclairer les plantes qui aiment la lumière peut être constituée d’une lampe fluorescente de 18 watts et d’une lampe à incandescence de 25 watts.
  3. Le rayonnement dominant dans la région jaune du spectre visible inhibe la croissance des tiges. L'éclairage de dracaenas (et d'autres arbres) avec une lumière chaude lui donnera une forme compacte.
  4. Si une plante au feuillage coloré perd sa couleur d'origine et devient monotone, il manque clairement de lumière. Le phytolamp à LED aidera à redonner à la fleur son attrait antérieur.
  5. La lumière des LED rouges et bleues accélère la fatigue oculaire. À cet égard, il est nécessaire d’exclure les œuvres visuelles dans leur zone d’action.

En résumé

Nous espérons que le matériel lu a aidé le lecteur à maîtriser les connaissances de base en matière d’organisation de l’éclairage des fleurs dans la maison et sur le balcon. Une fois encore, je tiens à souligner le rapport coût-efficacité et le rendement élevé des lampes à LED pour les plantes en croissance, une transition massive qui approche à grands pas. Permettez à chaque fleuriste qui a aujourd'hui la possibilité d'acheter une lampe phyto à LED d'évaluer sa capacité et de laisser sa critique à d'autres lecteurs dans les commentaires ci-dessous.

http://ledjournal.info/byt/podsvetka-rastenij.html

Planter de la lumière

La lumière dans la vie des plantes joue un rôle décisif. Après tout, l’énergie lumineuse détermine le processus de la photosynthèse. La photosynthèse - l'absorption de la lumière par la plante à travers les feuilles.

Les feuilles contiennent des pigments (le pigment est une substance colorée du corps qui participe à son activité vitale et donne une couleur à la peau, aux cheveux, aux écailles, aux fleurs, aux feuilles) appelée chlorophylle, et c’est à travers elle que la plante absorbe l’énergie lumineuse.

La croissance active de la plante, une augmentation des feuilles se produit en alimentant la plante avec des hydrocarbures - composés organiques courants. Ils sont produits par la plante lors de la photosynthèse. Hydrocarbures - le résultat de la réaction de l'eau et du dioxyde de carbone. Cependant, le produit qui est produit à la fin de la photosynthèse est l'oxygène, un composé sans lequel les organismes vivants ne peuvent exister.

Facteurs affectant la photosynthèse

Un certain nombre de facteurs affectent directement la photosynthèse des plantes. Tout d’abord, l’intensité du processus dépend de

- température de l'air ambiant

- approvisionnement en eau suffisant

Cependant, pour que la plante se développe de manière optimale, il est important non seulement la présence d'énergie lumineuse, mais également le spectre de la lumière, ainsi que la durée de la période de lumière lorsque la plante est éveillée et la période d'obscurité lorsqu'elle est au repos.

Si vous réglez correctement la durée de la lumière du jour, vous pouvez contrôler les stades de croissance des plantes. Ainsi, chez les plantes d'une longue journée, leur stade végétatif peut être réglé, ainsi que le temps de floraison. À son tour, pour les plantes de jours courts, la période de lumière doit rester à un certain niveau, car une période de lumière trop longue peut perturber considérablement sa période de floraison. Il existe une catégorie de plantes qui croissent en fonction de la présence de lumière, mais en même temps, la durée des périodes d'obscurité et de lumière du jour ne les affecte pas.

Ainsi, en ajustant correctement la lumière, vous pouvez obtenir des résultats de haute qualité dans le processus de culture de différents types de plantes.

De plus, vous pouvez acheter tout de suite l’éclairage des plantes dans notre boutique en ligne, dans la section

Quel est le spectre de la lumière et comment affecte-t-il le développement des plantes?

La lumière solaire n'est pas homogène, si l'on considère sa composition spectrale. La lumière du soleil sont les rayons qui ont des longueurs d'onde différentes. Ainsi, la lumière est une particule du spectre des ondes électromagnétiques qu'une personne peut voir. Dans le même temps, il est possible de distinguer entre les yeux humains une région du spectre électromagnétique, comprise entre environ 400 et 700 nanomètres. La longueur est mesurée en nanomètres, et c'est cette unité qui est le plus souvent utilisée pour mesurer de petites longueurs.


Mais dans la vie végétale, le rayonnement actif physiologiquement actif et photosynthétique est le plus important.

Les rayons les plus importants pour les plantes sont orange (620-595 nm) et rouge (720-600 nm). Ces rayons fournissent de l'énergie pour le processus de photosynthèse, ainsi que "responsable" des processus affectant la vitesse de développement des plantes. Par exemple, les pigments présentant un pic de sensibilité dans la région rouge du spectre sont responsables du développement du système racinaire, de la maturation des fruits et de la floraison des plantes. Pour ce faire, les lampes à sodium sont utilisées dans les serres, dans lesquelles la majeure partie du rayonnement tombe dans la zone rouge du spectre.

Ainsi, par exemple, trop de rayons rouges et oranges peuvent retarder la floraison de la plante.

La photosynthèse implique également des rayons bleus et violets (490-380 nm). En outre, leurs fonctions incluent la stimulation de la formation de protéines et la régulation du taux de croissance d’une plante. Les plantes qui poussent dans les conditions naturelles d’une journée courte fleurissent plus vite sous l’influence de ces rayons.

Les pigments avec un pic d'absorption dans la zone bleue sont responsables du développement des feuilles, de la croissance des plantes, etc. Les plantes cultivées avec une quantité insuffisante de lumière bleue, par exemple, sous une lampe à incandescence, sont plus grandes - elles s'étirent vers le haut pour obtenir plus de "lumière bleue". Le pigment, responsable de l'orientation de la plante vers la lumière, est également sensible aux rayons bleus.

Les rayons qui ont une longue longueur d'onde (315-380 nm) ne permettent pas à la plante de trop s'étirer et sont responsables de la synthèse d'un certain nombre de vitamines. Dans le même temps, les rayons ultraviolets, dont la longueur d'onde est comprise entre 280 et 315 nm, peuvent augmenter la résistance des plantes au froid.

Ainsi, seuls les rayons jaunes et verts (565-490 nm) ne sont pas vitaux pour le développement des plantes.

Par conséquent, lorsqu’on organise la clarification artificielle de plantes, il faut d’abord tenir compte de leur besoin d’un spectre de lumière particulier.

Ce spectre, nécessaire à l’usine, est produit par des lampes spécialement conçues pour l’éclairage des plantes, que vous pouvez acheter dans notre magasin dans la section éclairage.

Si nous considérons les plantes du point de vue de leur "relation" à la lumière, elles se divisent généralement en trois catégories:

Pour faire pousser des plantes toute l'année dans les conditions de votre appartement, achetez - Éclairage des plantes.

http://www.promgidroponica.ru/svet_dlja_rastenij

Aperçu des options d'éclairage de l'usine

Pour faire pousser des plantes dans des pièces fermées, il faut respecter certaines exigences en matière de microclimat et d'éclairage. La meilleure option serait d'installer des animaux verts sur les terrasses vitrées, les balcons ou les loggias de l'appartement, où le régime de lumière naturelle est assuré par la lumière du soleil. Cependant, même si cela est impossible, il est autorisé de faire pousser des plantes sous un éclairage artificiel, en remplacement du soleil. Pour ce faire, sélectionnez les bonnes sources de lumière en fonction des exigences de chaque type d’espace vert.

Détermination du besoin de lumière des plantes

L'existence normale de plantes d'intérieur et de serre nécessite quotidiennement une certaine quantité de lumière. En cas d'éclairage insuffisant et de non-respect du rapport correct entre les périodes d'obscurité et de lumière, les fleurs et autres plantations pousseront, fleuriront et porteront des fruits de manière incorrecte. Et le résultat sera des feuilles sous-développées, une couleur malsaine et quelques fruits. Pour éviter cette situation aidera à apporter de la lumière artificielle en conformité avec les besoins des plantes.

En fonction des besoins en éclairage, la flore des salles est divisée en plusieurs groupes:

  • Plantes nécessitant une lumière vive (10 000 lux et plus). Ceux-ci comprennent les cactus, les familles de roses, de myrtes et de kutrovy (y compris les lauriers roses) et toutes les autres plantations préférant les terrains ouverts. En cas de lumière insuffisante, leurs feuilles peuvent devenir monotones.
  • Zones vertes qui préfèrent un éclairage modéré (4-6 000 lux). Parmi eux figurent les cactus épiphytes, les malvacées, les grenades et les légumineuses, les palmiers et le bégonia.
  • Ventilateurs de lumière faible (3 000 suites et moins). Les plantes qui aiment l'ombre comprennent les plantes du "niveau inférieur" du type de l'échinantus, les fougères, le philodendron et la diphenbachia.

Les chiffres relatifs à l'éclairage sont approximatifs, mais peuvent servir de base pour calculer le système d'éclairage. En hiver, vous pouvez vous en tirer avec des valeurs plus petites. Et les mesures d'éclairage peuvent être effectuées à l'aide d'appareils spéciaux - photomètres et luxmètres. Ou téléchargez depuis Play Market l'application correspondante qui vous permet d'utiliser l'appareil photo de votre smartphone pour mesurer.

La capacité de différentes espèces à s'adapter aux changements d'éclairage

Lors du calcul du système, il est nécessaire de prendre en compte des facteurs tels que la capacité des plantes à s'adapter aux conditions d'éclairage changeantes, c'est-à-dire la capacité à réagir à un manque ou à un excès de lumière pendant la journée. Ainsi, les spécimens plus âgés sont capables de résister à des oscillations lumineuses importantes, en utilisant les nutriments accumulés dans le système racinaire lorsqu'il est déficient. Pour leur causer un préjudice grave, il faut plusieurs mois de manque ou d'excès de lumière.

Les jeunes plantes se caractérisent par une réponse rapide et peuvent être affectées par des conditions d'éclairage changeantes et inappropriées pendant seulement quelques jours. Une telle flore doit être cultivée dans la rue ou, si le microclimat et d'autres conditions ne le permettent pas, dans une pièce bien éclairée, étant donné que les spécimens épris de lumière ont besoin de plus de lumière, ceux qui aiment moins d'ombre.

Les plantes situées aux latitudes moyennes ont besoin de lumière du jour pendant au moins 12 heures. Au contraire, le poinsettia poussant dans l’ombre a besoin d’une courte période de lumière relativement vive et ne fleurit qu’après 7 à 8 semaines au cours d’une longue nuit. Et en hiver, un éclairage supplémentaire qui répond aux mêmes règles que l'éclairage artificiel conventionnel nécessite même que les plantes se tiennent debout sur le rebord de la fenêtre ou dans la serre vitrée.

Choisir un bon système

Les systèmes d'éclairage sont caractérisés par trois paramètres principaux:

  1. Intensité exigeant le respect des conditions admissibles pour chaque plante. Par conséquent, les spécimens ayant des besoins de lumière différents doivent être placés séparément les uns des autres - de préférence en groupes: amoureux de l'ombre dans une pièce, amoureux de la lumière - dans une autre.
  2. La période de temps pendant laquelle l'éclairage fonctionne pour vos plantes. Il peut être respecté en utilisant des relais de temps spéciaux. Il convient de prendre en compte les différentes durées du jour, en essayant de regrouper les plantes et sur cet indicateur.
  3. Qualité de l'éclairage, en fonction du type et du spectre des lampes sélectionnées.

Types d'éclairage

En vente, vous pouvez trouver trois types principaux d'appareils qui fournissent un éclairage artificiel pour les plantes d'intérieur: les LED, les lampes à incandescence et les lampes fluorescentes. Chacune d'elles a ses propres exigences, mais le principal est une intensité suffisante et la prévention de la brûlure des fleurs et des feuilles.

Ampoules à incandescence

En raison du faible rendement lumineux, l'utilisation de lampes à incandescence comme fitolamps n'est pas recommandée. Outre le fait qu'un tel équipement ne peut pas remplacer efficacement la lumière du soleil, il fait également très chaud et ne peut pas être placé à proximité des plantes illuminées. Et à grande distance, les conditions créées par eux sont insuffisantes pour la plupart des copies. En floriculture, la lampe à incandescence peut être utilisée pour chauffer l'air dans la serre ou en combinaison avec une source luminescente, en ajoutant de la lumière rouge au spectre.

OSRAM Concentra Spot Natura est un dispositif plus approprié pour être utilisé comme phytolamp. Il a un réflecteur intégré et crée de meilleures conditions que celle habituelle.

Lampes fluorescentes

Si l'éclairage des plantes est réalisé à l'aide de lampes fluorescentes (elles sont fluorescentes), il est souhaitable de rapprocher le spectre du spectre naturel, en les associant à d'autres sources d'éclairage. L'utilisation d'une seule lampe à décharge est autorisée pour les flores d'une hauteur maximale de 1 mètre. D'autres plantes nécessitent la combinaison de deux lampes - fluorescentes et incandescentes. Dans le même temps, afin de maintenir une intensité de lumière constante, les sources de gaz doivent changer au moins une fois par an. Lampe très populaire OSRAM FLUORA, appréciée par beaucoup en raison de sa disponibilité.

Outre les lampes fluorescentes conventionnelles, les options suivantes sont utilisées pour créer des conditions d'éclairage acceptables:

  • Fluorescent spécial, de composition différente du luminophore et adapté à toutes les conditions - de l’éclairage constant de la flore à l’éclairage périodique.
  • Compact, avec ballast intégré. Ils diffèrent par leur puissance et leur rendement lumineux accrus, ils conviennent aux cartouches ordinaires et leur seul inconvénient est leur coût élevé. Ils sont utilisés pour éclairer des plantes individuelles, suspendues à une hauteur de 0,3 à 0,4 m au-dessus d’elles.
  • Les lampes DRL (mercure haute pression) sont considérées comme la plus ancienne génération de sources lumineuses à décharge et ont un spectre adéquat pour l'éclairage des plantes. Cependant, en raison du faible rendement lumineux, ils sont rarement utilisés.
  • Sources de sodium. De telles lampes conviennent mieux aux plantes en phase de floraison et d’enracinement. Toutefois, afin de remplacer efficacement le spectre de la lumière solaire, il est recommandé d’utiliser des lampes au sodium complètes avec des halogénures métalliques.
  • Ressorts à iodures métalliques à puissance élevée, longue durée de vie et prix relativement élevé. Ce sont les meilleures, bien que coûteuses options pour créer des conditions acceptables afin de cultiver des plantes qui aiment la lumière.

LED

Les lampes à LED modernes pour installations d’éclairage sont également considérées comme un bon moyen d’obtenir une intensité lumineuse suffisante. L'utilisation d'un dispositif source à LED coûtera plus cher à l'achat, mais économisera de l'électricité lors de son utilisation grâce à son rendement élevé de 95% et à sa durée de vie d'au moins 50 000 heures (de 8 à 10 ans, même pour éclairer des plantes gourmandes en lumière). De plus, contrairement aux sources à décharge de gaz, les lampes à LED ne nécessitent pas de systèmes de refroidissement et de contrôle supplémentaires, et même si elles sont proches des plantes, leurs feuilles et leurs tiges ne chauffent pas.

Un autre avantage de ces lampes est la possibilité d'utiliser une LED composée de plusieurs cristaux, chacun émettant de la lumière dans sa propre plage. De ce fait, en contrôlant l'intensité du courant de chaque cristal, il est possible de modifier le spectre en fonction des besoins de l'installation:

  • La meilleure option pour les lampes à LED pour le développement habituel de la flore est une source émettant des ondes dans la gamme de 430 nm;
  • Une LED avec un spectre d'environ 455 nm (lumière bleue) convient au stade de végétation ou de croissance;
  • Lorsque la plante fleurit, la lampe à LED doit émettre des ondes de 600 à 700 nm (lumière rouge, zone du pic maximum de la photosynthèse).

La plupart des autres plages spectrales ne conviennent pas à la culture de plantes et une longueur d'onde inférieure à 315 nm est considérée comme préjudiciable à leur développement. Par conséquent, pour choisir la source de LED est nécessaire uniquement dans le spectre de 400 à 700 nm et en tenant compte de certaines nuances:

  • pour remplacer une ampoule de 100 watts ou une source luminescente de 25 watts, une LED ou un groupe de telles diodes électroluminescentes d'une puissance d'environ 15 W est requise;
  • Il est plus rentable d'acheter des produits européens coûteux que des produits chinois plus rentables, dont la durée de vie ne correspond pas toujours aux caractéristiques spécifiées dans la documentation.
  • Les phytolampes à LED spéciales peuvent avoir des réglages immédiats pour différentes phases de croissance des plantes.

Lampes UV

L'utilisation d'une lampe à ultraviolets pour les plantes est un sujet de discussion, car, selon certains producteurs de plantes, cette partie du spectre est non seulement inutile, mais également dangereuse pour la flore. Et les ondes d'une longueur inférieure à 315 nm sont considérées fatales pour la plupart des plantes. Cependant, une partie du spectre ultraviolet peut encore apporter certains avantages: de longs rayons (de 315 à 380 nm) fournissent aux plantes les conditions nécessaires au métabolisme et à la croissance. Avec une telle illumination à long terme, les espaces verts deviennent plus courts et les feuilles s'épaississent.

Il est à noter que les rayons UV agissent avec une efficacité maximale avec un niveau suffisant d’éclairage normal et en maintenant une température de l’air adaptée aux plantes. Etant donné que moins de lumière pénètre les feuilles et le tronc dans des conditions normales, plus ils sont endommagés par les rayons ultraviolets. La durée d'exposition autorisée des rayons UV à une plante ne devrait pas dépasser 15 à 20 minutes par jour. Dans ce cas, il est souhaitable que la même lumière ne tombe pas sur les personnes et les animaux domestiques.

Dispositif d'éclairage

En choisissant le système qui fournira l’illumination artificielle des plantes, l’emplacement des lampes, vous devez vous concentrer sur la taille de la flore:

  • Les lampes fluorescentes compactes avec ballast seront un bon choix pour créer des conditions normales pour un groupe de petites usines proches.
  • Les spécimens élevés, debout séparément, sont les mieux adaptés aux lampes de projecteur avec lampes à décharge, telles que celles au sodium.
  • Les installations d’une hauteur équivalente, montées sur des appuis de fenêtre et des étagères, doivent fournir un éclairage de base ou supplémentaire, en utilisant les mêmes sources lumineuses fluorescentes compactes à haute puissance. Si vous avez besoin de plus d’intensité, les performances des lampes peuvent être augmentées sans augmenter la puissance - à l’aide d’un réflecteur.
  • Il est conseillé d’utiliser des plafonniers à sources d’halogénures métalliques ou de sodium d’une puissance efficace d’au moins 250 watts pour l’éclairage de grandes serres et de jardins d’hiver.

Les sources LED conviennent à toutes les options. De plus, compte tenu de leur sécurité pour les plantes, la distance qui les sépare de la flore peut être quelconque et est sélectionnée à l'aide de mesures de la lumière, ainsi que d'autres options.

Lors du choix de l'emplacement des sources, il convient de considérer que l'éclairage sera inégal. Par conséquent, si, par exemple, pour obtenir une valeur de 3 000 lx, il est nécessaire de suspendre une lampe à incandescence de 200 watts (bloc 50 watts luminescent ou LED 30 watts) à une distance de 1 m de l'installation, l'éclairage sera alors insuffisant.. Cela signifie que les sources doivent être réparties uniformément et fournissent parfois une valeur d'éclairage supérieure afin d'obtenir une quantité de lumière normale en n'importe quel point de la zone éclairée.

Achat d'équipement

Le conseil principal pour aider à répondre à la question: quelles lampes sont les meilleures est de choisir le système qui vous permettra d'obtenir un compromis sur le prix et les possibilités financières du producteur. Le même facteur doit être pris en compte, en organisant à l'intérieur une serre ou un petit coin vert. Si vous ne pouvez pas fournir un éclairage normal aux plantes d'intérieur, vous ne devriez pas les prendre pour qu'elles poussent en si grand nombre. Une autre façon d'économiser de l'argent consiste à sélectionner une flore moins gourmande en lumière et ayant à peu près le même besoin de lumière.

Si les possibilités le permettent, il est judicieux d'effectuer les mesures et les calculs appropriés, de choisir et d'acheter les lampes appropriées, de choisir les options les plus chères, mais les plus efficaces, de les installer au bon endroit et de les développer dans des conditions d'éclairage artificiel. Et ensuite, les résultats sous forme de plantes saines, à fleurs et à fruits permettront de récupérer vos efforts.

Conclusion

Cet article traite des différents types de lampes pour éclairer les plantes. Pour certains groupes d'espaces verts, il fallait une luminosité et une période d'éclairage. En fonction des différentes étapes de la croissance et du développement des plantes, il est possible d'appliquer un certain spectre de rayonnement fourni par un éclairage LED. En choisissant le bon éclairage, vous pouvez obtenir des résultats élevés qui vous raviront. Et le coût de l'éclairage artificiel sera rentable.

http://profazu.ru/svet/vidy/osveshhenie-dlya-rastenij.html

Quelle température de couleur est la meilleure pour les plantes?

Pour les plantes d'intérieur, l'éclairage n'est pas toujours suffisant. En raison de son manque de pousses peuvent se développer lentement. Pour corriger cette erreur, il vous suffit d'installer une lampe pour les plantes. C'est ce dispositif d'éclairage peut créer la gamme de couleurs désirée.

Les dispositifs d'éclairage à LED sont largement utilisés pour l'éclairage des serres, des jardins ouverts, etc. Ils constituent une excellente alternative à la lumière du soleil, ne sont pas coûteux et ont une longue période de fonctionnement.

La photosynthèse des plantes est un processus qui se produit pendant un éclairage suffisant. En outre, la plante peut se développer correctement en raison de la température ambiante requise, d’une humidité suffisante, du spectre lumineux, de la durée de la journée, de la présence des produits chimiques nécessaires.

Aucune fleur ne peut pleinement pousser dans le noir. Certainement besoin d'un peu d'éclairage. La différence est dans son intensité. Le jour, généralement léger, dure environ 15 heures et n'a aucune importance. Vous pouvez donc le supporter: rayons du soleil, lampes artificielles ou les deux. Il existe des espèces de plantes pour lesquelles la définition de la lumière dont elles ont besoin dépend de l'évolution des conditions. Bien qu'il y ait ceux qui n'ont besoin que d'un certain éclairage. Il n'a pas besoin de fleurs qui se reposent la nuit. Pour certaines variétés recommandées de prendre le soleil et en hiver.

Les facteurs suivants influent sur la croissance et le développement complets de la végétation: un bon arrosage, la température requise, une humidité optimale, une alimentation suffisante, le choix des lampes nécessaires pour les plantes. Ce dernier est nécessaire pour grandir à l'aide de la lumière artificielle. Et c'est une excellente solution pour les espèces végétales qui ont déjà été capables de s'adapter à la lumière tamisée, par exemple les bégonias.

Comment déterminer le caractère suffisant de la lumière?

Il est recommandé d'installer correctement le dispositif d'éclairage pour les plantes d'intérieur. Par conséquent, nous recherchons d’abord si un éclairage puissant est nécessaire pour un atterrissage particulier.

Ensuite, nous déterminons le nombre de LED. Vous pouvez les calculer à l'aide d'un luxmètre. Vous pouvez calculer indépendamment leur nombre.

  1. Spectre lumineux pour le développement des plantes.

Considérez quels spectres de lumière sont nécessaires pour les plantes:

  • Chlorophylle - vert.
  • Carotènes - spectres jaune et rouge.

En outre, une variété de pigments peut absorber la lumière de différentes manières, elle reflète tout l'excès.

Selon les scientifiques, la photosynthèse est essentiellement alimentée par les rayons rouges du spectre.

La photomorphogenèse est un processus qui a lieu dans une plante sous l'influence de la lumière avec une composition spectrale et une saturation différentes. Ici, la lumière - un signal qui régule la croissance des plantules. De plus, la plante a un pigment phytochrome. Le pigment est une protéine sensible à une partie du spectre blanc.

Le phytochrome se caractérise par le fait qu’il se présente sous 2 formes différentes, sous l’influence d’une teinte rouge d’une longueur d’onde de 660 nm, il est caractérisé par la capacité de phototransformation. De plus, la lueur secondaire pendant une courte période avec un feu rouge est similaire à la manipulation avec n'importe quel commutateur.

Cette caractéristique du phytochrome peut permettre de suivre l’heure de la journée afin de contrôler la fréquence de croissance des graines. Faire la lampe désirée est assez difficile.

Le phytochrome est également disponible dans les folioles et les semis. Les rayons rouges stimulent la germination des plantules et la teinte lointaine de la même couleur inhibe sa croissance. C'est probablement pour cette raison qu'il germe la nuit. Cependant, ce n'est pas un modèle pour toutes les espèces de plantes. Néanmoins, la lumière rouge est bénéfique car elle stimule les processus de la vie active dans la plante.

Comme il ressort des résultats de nombreuses expériences, il devrait y avoir plus de rouge. Pour différentes plantes, les proportions optimales peuvent être très différentes. Il s'avère donc que si les tomates poussent bien avec une abondance de rouge, les concombres peuvent mourir.

Les Adeniums, par exemple, sont des plantes qui poussent dans leur pays d'origine et qui reçoivent beaucoup de rouge. Dans les territoires africains et dans les territoires des pays arabes, le lever et le coucher du soleil ne durent pas longtemps, le soleil se couche et se lève très rapidement. De plus, ces régions se différencient par peu de temps nuageux. C'est-à-dire qu'il y a peu de lumière bleue.

Les résultats de nombreuses expériences ont permis de conclure que le rapport entre 2 DEL rouges et 1 DEL bleue est meilleur pour la saison de croissance des plantes. Dans ce cas, grâce à ce rapport de lumière, vous pouvez augmenter considérablement le nombre de fruits.

De plus, nous considérons les conditions dans lesquelles la plante pousse, que les rayons directs du soleil lui tombent dessus ou non. Si les plantes sont cultivées dans une boîte de culture spéciale ou dans des conditions de sous-sol, d'autres spectres devront être utilisés pour les cultiver. De tels spectres peuvent être obtenus si vous montez un certain nombre de LED blanches, vous pouvez ajouter de l'ultraviolet, si vous cultivez des variétés exotiques. Presque toutes les plantes peuvent pousser sans rayons ultraviolets. Cependant, par exemple, l'huile essentielle n'est pas tout. Nous pouvons prendre l'exemple de l'aneth, qui n'est pas aussi odorant sans UV.

Dans des conditions de serre, dans certains cas, deux types d’appareils d’éclairage artificiel sont sélectionnés simultanément: il s’agit d’une lampe au sodium dans laquelle le spectre rouge est abondant et d’une LED. Pour monter le nombre requis de LED sur une grande surface, des investissements considérables seront nécessaires.

Cependant, il est nécessaire de prendre en compte des points aussi importants que le fait que dans des conditions de serre, la lumière ordinaire est également disponible, ce qui peut compenser le manque de lumière.

Pour cultiver dans un sol clos, vous pouvez utiliser un rapport de 1: 2 à 1: 4, en fonction de la plante en croissance. Vous pouvez pousser sous un seul spectre bleu.

De plus, grâce à la combinaison de différents spectres, vous pouvez remarquer la manifestation des caractéristiques sexuelles des plantes.

  1. La température de couleur des lampes.
  • 2 700 K se réfère à la lumière chaude - il y a plus de spectre rouge, qui peut être obtenu à partir d'ampoules à incandescence. D'autres types de lampes peuvent produire une lueur proche de la lumière incandescente. Ce type de lueur est utilisé pendant la période de floraison.
  • 4 100 K - lumière blanche.
  • 6 400 K - lumière blanche froide - le rayonnement du spectre bleu prédomine ici. Cela peut donner les meilleurs résultats lors de la croissance végétative. Par conséquent, la lumière froide est tellement en demande.
  • 8 000-25 000 K - ultraviolets.
  1. Le choix du pouvoir.

Vous pouvez déterminer le pouvoir du lieu, des conditions et de la culture que vous allez développer chez vous. Les plantes aiment la lumière et portent des fruits. Parmi ces derniers, on peut noter les tomates et les fraises. Ils ont besoin d'une abondance de lumière, dépend du rendement. La laitue, les variétés de plantes tropicales et la plupart des plantes d'intérieur sont parmi les moins exigeants.

Les LED peuvent être assez proches de l’usine, à une distance d’environ 5 centimètres, alors qu’elles ne brûlent pas. Si les feuilles sont très délicates, il est recommandé de placer les lampes à une distance d’environ 10 cm.Si vous cultivez des variétés hautes de plantes, il est préférable d’éclairer le côté, car les feuilles inférieures peuvent recevoir moins de lumière.

Dans le spectre des rayons du soleil, il y a des nuances de bleu et de rouge. Ils permettent aux plantes de prendre plus de masse et de mieux porter leurs fruits. Si vous irradiez uniquement à l'aide du spectre bleu, dont la longueur d'onde est d'environ 450 nm, vos plantules vont se raccourcir. Elle n'a pas apprécié l'abondance de la masse verte. Il est également probable que la plante ne portera pas de fruits.

Si vous fournissez une plage de lumière rouge avec une longueur d'onde d'environ 620 nm, le système racinaire de la plante commencera à bien se développer, il fleurira et portera bien ses fruits. De ce qui précède, nous pouvons conclure quel type de lumière est nécessaire pour certaines plantes.

Choisir une lampe pour éclairer les plantes

  1. Lampes à LED.

Si vous choisissez des lampes à LED pour éclairer les plantes, elles aideront votre flore non seulement à bien se développer, mais également à porter ses fruits. Dans le même temps, la floraison a lieu lorsqu’elle est éclairée avec un appareil fluorescent. Les LED ne chauffent pas. Pour cette raison, aucune ventilation n'est requise dans la pièce. De plus, il n’ya pas de surchauffe thermique des plantes. Ces fitolamps sont un excellent choix pour faire pousser des graines. En raison de la directivité du spectre d'émission, les pousses peuvent devenir plus fortes, même pour une courte période.

Parmi les avantages, il convient de noter la faible consommation d'électricité. Les LED ne peuvent céder qu'à la lampe à sodium. Cependant, elles sont 9 fois plus économiques que les ampoules à incandescence. La durée de leur opération peut atteindre même 10 ans. La période de garantie est d'environ 4 ans. Si vous choisissez de tels dispositifs d'éclairage, vous pouvez oublier de les remplacer longtemps. Ils n'accumulent pas de substances nocives. Bien que leur utilisation en serre soit assez répandue. Le marché actuel est rempli de telles lampes: elles peuvent être fixées au mur et au plafond.

Pour augmenter l'intensité du rayonnement, les lampes sont combinées en un seul modèle. Parmi les inconvénients, on peut noter le prix élevé par rapport aux lampes fluorescentes. La différence est très grande. Cependant, les diodes peuvent être amorties après quelques années de fonctionnement. Avec leur aide, vous pouvez économiser beaucoup d’électricité. Après la fin de la période de garantie, une diminution de la luminescence peut être observée. Si la superficie de la serre est grande, il faudra installer autant de points d’éclairage que possible.

  1. Radiateur pour la lampe.

De tels dispositifs sont nécessaires dans les cas où il est nécessaire d'éliminer la chaleur. Les radiateurs font un excellent travail. Il est recommandé d’alterner les couleurs des LED pour les plantes. Donc, vous obtenez un éclairage uniforme.

Une nouvelle invention appelée phyto-LED peut remplacer les homologues classiques, qui ne brillent que dans une seule couleur. La nouvelle technologie dans la puce a rassemblé la gamme nécessaire de LED pour la germination des plantes. C'est nécessaire pour les différentes étapes de la croissance. Le fitolamp le plus simple consiste en une unité dans laquelle sont installés des voyants et des ventilateurs. Ce dernier peut être ajusté en hauteur.

Pendant longtemps, les lampes fluorescentes étaient très demandées dans les parcelles familiales et dans les serres. Cependant, de tels dispositifs pour les plantes - pas la bonne décision sur le spectre de couleurs. Elles ont été remplacées par les dernières ampoules phyto-LED à des fins spéciales.

De tels appareils ont une lumière très saturée et il est préférable de ne pas les installer dans la pièce. Il est recommandé de les appliquer dans une grande serre, dans le jardin et dans la serre, où une illumination soignée des plantes est nécessaire. L'inconvénient de ces lampes est leur faible performance.

http://lampagid.ru/osveshchenie/flora-i-fauna/spektr-dlya-rastenij

Publications De Fleurs Vivaces