Cactus

Les 10 meilleurs outils pour vous aider à vous débarrasser des parasites dans votre jardin

Chaque jardinier veut obtenir un rendement élevé chaque année, mais si vous ne respectez pas les mesures de protection complètes, il peut être complètement perdu. Pour éviter cela, vous devez respecter certaines règles de soins. Il existe 10 outils qui vous aideront à vous débarrasser des parasites dans le jardin.

Produits naturels

Des remèdes naturels mais également naturels aideront à protéger la culture. Top 10 des produits qui devraient être utilisés dans la lutte antiparasitaire:

  1. Pièges à nourriture.
  2. Malles blanchies à la chaux.
  3. Branches d'élagage.
  4. Poussière de tabac.
  5. Cendre de bois.
  6. Soda
  7. Savon à lessive.
  8. Cheval oseille
  9. Zeste d'agrumes.
  10. Camomille pharmacie.

Un badigeon de troncs et de branches basses d’arbres devrait être un moyen obligatoire de protéger chaque jardinier: il est effectué à l’automne et au printemps, avec de la chaux ou une peinture spéciale. L'utilisation de courroies de piégeage ne permet pas aux animaux nuisibles de ramper du sol à l'arbre avec l'arrivée de la chaleur, dans les ceintures où il repose. Ils doivent être changés tous les jours.

L'élagage des branches et des pousses infectées est un autre moyen efficace de lutter contre la propagation des ravageurs au printemps: ils sont également un lieu d'hivernage pour un grand nombre de parasites.

Après la taille, toutes les branches et les pousses infectées doivent être brûlées. De puces aide à se débarrasser de la pollinisation des cendres des arbres.

En cas d'infection du jardin, vous pouvez utiliser des pièges à nourriture spéciaux, dans lesquels sont généralement déposés des résidus de nourriture, au mieux des extraits de levure ou d'alun. Il est nécessaire de nettoyer ces pièges tous les jours.

Si le jardin est petit et que les ressources humaines le permettent, il est alors possible d'éliminer les parasites des arbres et de les collecter manuellement, puis brûlés.

http://facenewss.ru/sad/10-sredstv-kotorye-pomogut-izbavitsya-ot-vreditelej-v-sadu

Traiter les arbres en mars

La marche est idéale pour la taille des arbres de jardin dans la voie du milieu. Après la taille, il est nécessaire d'assainir le jardin. Pourquoi cela devrait-il être fait immédiatement après la taille, lisez plus ici.

Mars est le meilleur moment pour protéger le jardin.

Toutes les maladies sont activées chez les plantes à des températures proches de zéro. Pour les forêts, les fruits et les plantes ornementales, les dégels d’hiver réguliers sont dangereux, entrecoupés de petites gelées.

Toutes les maladies chroniques se manifestent au début du printemps, lorsque la température de jour est maintenue juste au-dessus de zéro et que les températures de nuit ne sont pas inférieures à -10 degrés. Combinés à une humidité élevée, ces conditions sont idéales pour le développement de phytopathogènes fongiques. La gale, la pourriture des fruits, le cancer du verger, la rouille des conifères et des fruits, du schutte, de l'anthracnose, des lésions nécrotiques des plantes, le rétrécissement vasculaire, le moniliose, des taches variées, la moisissure des neiges et d'autres maladies courantes des arbres et des arbustes sont le résultat de dégâts causés par les champignons.

En mars, les spores de nombreux champignons se propagent. Il y a encore de la neige dans le jardin et dans la forêt, les premiers perce-neige n'ont pas encore fleuri et c'est durant cette période que les premiers signes d'allergie saisonnière ont commencé à apparaître chez les personnes sensibles au pollen. La controverse en est la cause. Dans l'air, il y a toujours un grand nombre de spores de champignons, qui augmentent plusieurs fois avec l'apparition de températures positives en mars. Les spores de champignons pathogènes trouvent un sol fertile sous la forme de fissures dans l'écorce, formées par la tension et la cassure des branches après les chutes de neige et le gel qui ont frappé l'hiver.

Prévenir les infections et procéder au traitement préventif des arbres et des arbustes. Le mois de mars est un mois idéal pour la pulvérisation de maladies: il est déjà possible de procéder à la pollinisation, car pendant la journée la température est au-dessus de zéro et les infections commencent tout juste à se réveiller et se répandent dans le jardin. La prévention sera la meilleure protection.

Une taille inadéquate provoque des infections dangereuses

Une taille inadéquate, sans désinfection ultérieure des plantes - c’est l’une des causes les plus courantes de maladies des plantes généralisées dans la région.

Un jardin rare n'aura pas au moins une instance de plante malade. Un semis malade peut être amené d'une pépinière et vous pouvez accidentellement amener des terres contaminées sur une parcelle. Les maladies dangereuses peuvent faire la sieste pendant de nombreuses années, sans se manifester alors que plusieurs facteurs défavorables se développent ensemble. Par exemple: sécheresses intermittentes et périodes de pluie l'année précédente, hiver peu enneigé ou opposé, hiver abondant en neige, le printemps suivant est rapide. Dans de telles conditions, les infections précédemment dormantes s’intensifient et se développent. La présence d'une plante atteinte d'une maladie chronique aggravée constitue un grave danger pour les plantes environnantes.

Le jardinier coupe tout le jardin avec un seul sécateur, scie, ciseaux, sans traiter les outils avec un antiseptique, après que la taille ne désinfecte pas. Tout, le jardin est en ruine. Les conséquences seront désastreuses. Si plusieurs plantes de la même espèce ont été taillées à la fois, et qu’il y en avait une malade, l’infection les affectera inévitablement. Ensuite, il y aura plusieurs cycles de développement du champignon, qui peuvent durer d'un mois à plusieurs années et la maladie se propagera à tous les arbres et arbustes environnants. Il y a donc une défaite généralisée du jardin. C'est souvent selon ce schéma que les maladies de la rouille se propagent dans les plantations paysagères, les conifères frappent Schütte. La solution consiste à effectuer le traitement obligatoire des arbres et des arbustes avec des agents fongicides (antifongiques) immédiatement après la taille, sans oublier la désinfection des surfaces de coupe des instruments au cours de la tonte. La coupe de cheveux a-t-elle été faite le 10 mars? Le 10, il faut faire le traitement des arbres! En dernier recours, le lendemain, le 11 mars. Le retard peut être très dangereux.

Transformation des conifères et des arbustes en mars

Le choix des outils de traitement des conifères au début du printemps dépend des problèmes observés la saison dernière. Si les conifères sont attaqués par des insectes nuisibles, tels que des scolytes ou des mouches à scie, le traitement doit commencer immédiatement après la fonte des neiges. En mars, le meilleur résultat sera obtenu par pollinisation par voie biologique. Après la disparition de la neige, des insecticides chimiques sont utilisés. Si les conifères sont infectés par des maladies dangereuses: champignons de la rouille, schutte, fusarium, il est nécessaire de commencer à utiliser des fongicides dès que possible.

Ces dernières années, le printemps a commencé plus tôt et la neige a commencé à fondre rapidement. Cela provoque le développement d'infections fongiques chez les plantes, par exemple, les maladies du cèdre, qui auparavant n'infectaient pas ces arbres, sont devenues très courantes. En raison des changements climatiques observés ces dernières années, il est déjà possible de commencer à pulvériser les conifères dès la fin du mois de février, dès le début du premier dégel.

Mars transformation des fruits

Les arbres fruitiers commencent à tailler en février. Effectuer immédiatement le traitement des sites de coupes et la pollinisation avec des antiseptiques sur la couronne. En mars, il est recommandé de traiter les arbres avec des agents antifongiques - des fongicides. Pour ce faire, vous pouvez utiliser du sulfate de cuivre, de la bouillie de Bordeaux et d'autres fongicides de contact. Si des maladies chroniques ou aiguës sont présentes dans le saindoux, il est préférable de pulvériser avec des mélanges de fongicides systémiques et de contact. Pour cela, il est préférable de recourir à un traitement professionnel. Avant les travaux est recommandé d'effectuer une analyse approfondie de l'état du verger et d'identifier tous les problèmes existants. Ce diagnostic est réalisé par un phytopathologiste spécialisé. 10 à 20 jours après la première pollinisation, les fongicides sont réutilisés, en ajoutant au mélange des préparations insecticides compatibles contre les nuisibles des jardins.

Schémas classiques de pulvérisation des arbres au début du printemps

Nous parlerons de la protection classique des arbres au début du printemps à l'exemple d'un jardin fruitier. Supposons que vous souhaitiez vous protéger des problèmes pendant la saison de croissance du jardin, composé de pommes, de poires et de cerises. Supposons qu'il s'agisse d'arbres présentant un ensemble standard de problèmes causés par des champignons et des parasites: taches, croûtes, pucerons, thrips, vers de la feuille, sélectionneurs d'arbres, scolytes, charançons, etc. Pour une protection complète et à long terme, il faudra plusieurs traitements à des intervalles de 10 jours à un mois. Le premier traitement est effectué "sur un arbre nu", avant même que le bourgeon ne se rompt avec un moyen de lutter contre un complexe de maladies fongiques (gale, spotting, etc.). Ensuite, nous connectons les insecticides sans oublier la réutilisation des fongicides.

Nous donnons les moyens les plus courants pour le premier traitement du verger standard en mars.

- sulfate de cuivre (Home, bouillie bordelaise, Oxyh, sulfate de fer).

- Skor (Topaz, Rajok).

Ce schéma consiste en des fongicides chimiques ayant des effets à la fois de contact (préventifs) et systémiques (thérapeutiques). Bien qu'il ne soit pas interdit d'utiliser ces préparations dans des mélanges en cuve (mélangés dans une cuve), il n'est pas souhaitable de les mélanger de manière indépendante sans formation adéquate de l'opérateur. Un mélange inapproprié peut entraîner des brûlures aux plantes. Lors de la pulvérisation, vous pouvez utiliser des pulvérisateurs à pompe de jardin ordinaires.

Qu'est-ce qu'un traitement professionnel?

Technique

Le traitement professionnel implique l'utilisation d'une technologie spéciale, ce qui vous permet de réduire au minimum le temps de travail tout en pulvérisant le mélange avec une qualité supérieure. Par exemple, le traitement d'un vieux jardin épaissi sur 10 acres ne prend pas plus d'une demi-heure, alors que pour une étude minutieuse de toutes les couronnes, un pulvérisateur à pompe nécessite plusieurs jours complets. Lorsque la pollinisation crée un nuage de brouillard. Dans la vie quotidienne, cette technique est appelée les générateurs de brouillard "chaud" ou "froid". Cette technique est assez chère. Lorsque la manipulation nécessite certaines compétences. Par exemple, une longue pulvérisation au même endroit peut entraîner un dépassement du médicament actif, ce qui peut nuire à la plante.

Des fonds

Le traitement professionnel n'est pas seulement la "bonne" technique. L'objectif principal de ce travail est de travailler sur le résultat, à savoir: guérir le jardin, éliminer les insectes nuisibles. Un bon résultat n'est possible que si les diagnostics des problèmes existants sont effectués correctement, les médicaments sont choisis correctement. Un spécialiste compétent ne conseillera jamais de traiter un jardin avec des moyens chimiques inutiles si vous pouvez recourir à des méthodes biologiques ou agrotechniques sûres. Si vous ne pouvez vous passer de la protection chimique, on leur prescrira les médicaments qui garantissent des résultats sans nuire aux personnes et aux plantes. Un phytopathologiste spécialisé identifiera les problèmes existants et établira un programme de travail, le cas échéant, l’adaptera en fonction des conditions environnantes (situation épidémiologique, conditions météorologiques, nature de la croissance et du développement de la plante). Le spécialiste doit aborder la solution des problèmes existants ou hypothétiques de manière globale, sans oublier l’alimentation en temps voulu des arbres du jardin et de la forêt, recommander l’arrosage et la fertilisation en temps voulu, la transplantation, le desserrage et d’autres activités. Si toutes ces conditions sont remplies, un résultat adéquat peut être garanti.
Il n’existe pas de recette unique à traiter, ce qui vous permet de polliniser un printemps et d’oublier pour toujours les problèmes des arbres. Les systèmes de protection classiques ne sont utiles que conjointement avec d'autres mesures ou à des fins de prévention. Si vous avez déjà des problèmes, appelez un spécialiste. N'oubliez pas que l'utilisation inappropriée de produits chimiques en soi peut aggraver les problèmes existants, ce qui nécessiterait beaucoup plus de fonds que pour commander immédiatement un traitement professionnel.

Comme il arrive

Première histoire: un chimiste jardinier indépendant

Donnons un exemple. Le jardinier a appelé notre phytopathologiste sur le site pour le diagnostic des maladies du jardin. La demande visait à identifier les causes du curling des feuilles. À l'examen, on s'aperçut que tout le jardin était abasourdi: arbres fruitiers, raisins de petite fille, haie d'épine-vinette, hortensia, jasmin (Chubushnik). Derrière la clôture, le voisin va bien. Les plantes sont les mêmes. En outre, une grange avec un pulvérisateur professionnel a été trouvée sur le site étudié, ce qui pouvait difficilement y tenir, car la grange était remplie de banques et de sacs de pesticides. Il y avait tout, de la chimie du supermarché aux rares moyens venant de l’étranger. Notre diagnostic est celui des brûlures chimiques des plantes, des déformations de la croissance causées par l'utilisation de pesticides phytotoxiques. Cure des plantes impossible. Recommandations - plantes affectées par korchevka, suivies de l'élimination et du remplacement du sol. Il est peu probable que le jardinier ait tenu compte de nos recommandations, car il était certain que la courbure des feuilles était due à des maladies fongiques. Même le diagnostic de matériel végétal dans le laboratoire phytopathologique, où le diagnostic d'un chimiste indépendant a été réfuté, n'a pas été convaincu.
Au cours de l’exploration du site, on a entendu comment des enfants en bas âge jouent derrière la clôture chez les voisins. Avec cette quantité de chimie déversée sur le complot, il n’est pas dangereux de jouer les uns à côté des autres. Beaucoup de drogues étaient toxiques et appartenaient à la deuxième classe de danger.
Histoire sauvage, étant donné qu'elle n'est pas seule.

Deuxième histoire, fréquente: jardiniers de théière "tout en un", avec hébergement

Imaginez les propriétaires d'un chalet de campagne, où il y a un jardin, il y a un jardinier local de l'Asie centrale. Ce qui porte, porte, creuse, traite, coupe, nettoie, nettoie, frotte, égratigne. Il est très exécutif, prêt à assumer n'importe quelle tâche. Il habite sur le site ou à proximité, desservant plusieurs territoires à proximité. Il parle mal le russe, mais "il peut tout faire". Tout est bon pour le moment, puis une plante meurt, une autre. La raison en est simple: du fumier au lieu de la terre sous un arbre à "J'ai décidé de verser un peu plus de la bulle dans le pulvérisateur, pour pouvoir le faire à coup sûr." Les arbres, cette théière de jardinage dans leur pays d'origine, ne voyaient pas comment s'en occuper, ils n'en avaient aucune idée, mais ils s'efforçaient très fort et prétendaient tout savoir. C'est difficile de lui en vouloir. Mais vous ne pouvez pas faire confiance à votre jardin! Ceci est dangereux, surtout si une telle bouilloire a accès à des pesticides. Croyez notre expérience: sans surveillance totale constante, ces jardiniers sont plus susceptibles de nuire que d'aider.

Tout jardin ou parcelle de forêt est un organisme vivant qui nécessite des soins et une protection réguliers. Il semble qu’un arbre puissant puisse faire face à tous les problèmes, mais pour le moment, face aux changements climatiques et à l’apparition de nouveaux foyers de ravageurs et de maladies, une attitude très sensible et prudente est nécessaire. Vous confier votre jardin est à vous, mais méfiez-vous. Parfois, il vaut mieux ne rien faire du tout que d’avoir acquis des connaissances superficielles, de nuire au point de non-retour et de le dépasser, alors qu’il sera difficile, même pour un professionnel, de corriger la situation.

http://dendromir.ru/uslugi/uhod_za_derevyami/lechenie_derevev/obrabotka_derevev_ot_vreditelej/obrabotka_derevev_v_marte/

Comment un jardin peut-il être traité contre les maladies et les ravageurs au début du printemps?

Ajouter un article à une nouvelle collection

Avec le début du printemps, le jardin se réveille de l'hibernation. Et bien qu'il y ait encore de la neige tout autour, l'air est frais au printemps. Mais dès que le soleil commence à brûler, les insectes nuisibles du jardin sont activés. Par conséquent, il est temps de prendre des mesures pour les éliminer et protéger le jardin.

Le traitement des nuisibles par le jardin, qui est effectué au début du printemps, consiste tout d'abord à pulvériser sur les arbres des solutions chimiques spéciales neutralisant les insectes nuisibles. Pucerons, blocs de feuilles, mouches à scie, charançons, papillons de nuit et bien d'autres détracteurs n'attendent que le moment où le propriétaire bâille.

Les résidents d’été effectuent les toutes premières pulvérisations d’arbres juste après le recul du froid. Les étapes suivantes du traitement du jardin contre les maladies et les ravageurs sont effectuées avant que les arbres ne commencent à fleurir et que les premiers ovaires n'apparaissent.

La première chose à faire avant de pulvériser est de mettre de l’ordre sur le site: enlevez les déchets et les feuilles de l’année dernière, nettoyez les troncs d’arbres de mousses et de lichens. Lorsque les gelées disparaîtront et qu'en dehors de la fenêtre la température sera stable au-dessus de zéro, vous pourrez commencer à blanchir les arbres du jardin.

Pour ce faire, préparez une solution spéciale: diluez 2 kg de chaux dans 10 litres d’eau (vous pouvez utiliser de la pâte de chaux), ajoutez 1 kg d’argile et, pour renforcer légèrement l’effet protecteur, 300 à 350 g de sulfate de cuivre. La masse obtenue est doucement malaxée. Après cela, la solution de traitement avec du sulfate de cuivre est prête. Il aide à éliminer les larves d'insectes et leurs œufs qui ont «hiberné» dans les fissures de l'écorce de l'arbre.

Le traitement des arbres au printemps peut également être effectué à l'aide de badigeon à l'acrylique, tel que le squre vert, les peintures acryliques et la pâte à la chaux Gardener, qui contiennent du sulfate de cuivre dans leur composition.

Lisez ci-dessous comment saupoudrer un jardin au début du printemps contre les maladies et les ravageurs.

Transformation de groseilles et de groseilles au printemps

Bien que les groseilles à maquereau et les groseilles à maquereau soient considérées comme sans prétention, elles nécessitent également un traitement préventif contre les maladies et les ravageurs. Le premier traitement des arbustes est effectué dès la fonte des neiges.

Vous devez d’abord examiner soigneusement les arbustes et le sol pour déterminer les parasites à combattre. Lors de l'inspection des arbustes, faites attention à l'état des branches. Si elles ressemblent à des brûlures, vos buissons ont frappé pochkovy mole. Si les bourgeons sont gros et ressemblent à une tête de chou, c'est le «travail» de la tique du rein. Le raid aux extrémités des branches indique l'oïdium et les trous à l'intérieur des branches indiquent la destruction du buisson par une vitrine. Les branches touchées doivent être coupées. Cela vaut également pour les vieilles branches, les surcroissances poussant à l'intérieur du buisson, les branches en fleurs et en général toutes les branches "suspectes".

Avant d'essayer "l'artillerie lourde" avec des insecticides chimiques, les jardiniers utilisent généralement les bons vieux remèdes populaires. Le sol autour de la brousse est arrosé avec de l’eau chaude avec une petite quantité de permanganate de potassium ou de soda. Les branches des buissons éliminent également cette solution chaude à l'aide d'un arrosoir.

Le sulfate de cuivre (50-100 g par 10 litres d’eau) est un autre remède sûr utilisé par de nombreux résidents d’été. La concentration du médicament dépend de l’âge de la plante et de l’ampleur des dégâts (plus la plante est vieille et plus il y a de dégâts - plus la concentration est élevée). Fondamentalement, pour le traitement du sulfate de cuivre d'un groseillier ou d'un printemps à la groseille à maquereau, il faudra 1 à 1,5 litre de solution.

Pour le traitement des maladies, les jardiniers utilisent largement Bordeaux liquide - 100 g de sulfate de cuivre, 100 g de chaux vive et 10 litres d’eau. C'est assez pour gérer 10 groseilles à maquereau et cassis. Il est important que la solution soit utilisée dans les cinq heures suivant sa préparation. Après cette date, la chaux, présente dans le mélange bordelais, commencera à coller les unes aux autres et à obstruer l'arrosoir.

Récemment, les biopreparations gagnent en popularité pour lutter contre les maladies (Bitoxibacilline, Fitosporine, Trichophyt, Mikosan, etc.). Tous sont bons, mais il faut garder à l'esprit que ces médicaments agissent à une température supérieure à 8 ° C, tandis que les premiers traitements préventifs du printemps commencent à être effectués immédiatement après la fonte des neiges. L’efficacité des fonds susmentionnés au début du printemps sera donc très faible.

Pour contrôler les ravageurs des groseilles et des groseilles à maquereau, suivez ces directives.

1. Des branches et des pousses présentant des signes de défaite dus à l'oïdium, une vitrine en verre de groseille, un bouclier, un faux bouclier, un acarien sont coupés au ras du sol et brûlés. En aucun cas, ne jetez pas ces branches dans le compost - c'est un substrat prêt au développement de maladies et de ravageurs! Mais les cendres après la combustion peuvent être utilisées comme engrais.

2. Les feuilles mortes sont également brûlées. Les allées, ainsi que le sol autour des arbustes sont desserrés, réduisant ainsi le risque d'infections telles que l'anthracnose et la septoriose, et préservant les plantes des chenilles des mites.

1. Afin d'empêcher l'invasion des moucherons de la feuille et de la groseille, une couche de paillis de 6 cm d'épaisseur est déposée sur le sol autour des arbustes (des copeaux de tourbe sont utilisés).

2. Les buissons de groseilles sont abondamment arrosés avec de l'eau chaude (60-70 ° C) - cela aidera à détruire les œufs de pucerons.

3. Pour lutter contre les insectes nuisibles, les arbustes sont aspergés de solutions contenant les préparations suivantes: Aktara, Angio, Decis, Karbofos, Aktellik, Konfidor, Aktofit.

4. La fufanone (10 ml pour 10 litres d’eau) est utilisée pour lutter contre les pucerons, la gale, le charançon et le coléoptère de la framboise (10 ml pour 10 litres d’eau), dépensant 1,5 litre de solution pour chaque arbuste adulte.

5. Pour lutter contre la teigne de la groseille, utilisez la solution de malathion (15 ml pour 10 l d’eau).

6. Contre les papillons de la teigne, les groseilles sont pulvérisées avec la préparation Étincelle (1 comprimé par 10 litres d’eau), soit 0,1% d’Aktar.

Traitement des fraises au début du printemps

Traitement des fraises au printemps - un événement important, qui ne peut être ignoré. Et le temps pour le traitement n'est pas suffisant - il est nécessaire d'avoir du temps avant le début de la floraison. Et la toute première chose à faire est d’enlever les vieilles feuilles et les débris du lit de fraises, de nettoyer les alvéoles des feuilles sèches, d’enlever les mauvaises herbes.

Le sol doit également être protégé contre les parasites et les maladies. Pour ce faire, le sol entre les rangées est arrosé d'un arrosoir avec de l'eau chauffée à 95 ° C. Une telle mesure sauverait les fraises des larves des insectes nuisibles qui sont restées dans le sol pendant l'hiver. Pour qu'une douche chaude soit désastreuse pour les monstres terrestres, il est recommandé d'ajouter du permanganate de potassium à l'eau (de couleur légèrement rose) ou de 15 gouttes d'iode par seau d'eau.

Les principaux ennemis de la fraise sont l'oïdium, la pourriture grise, la pourriture blanche, la pourriture noire et le flétrissement verticillaire. Pour éviter tout cela, il est nécessaire de traiter les arbustes avec des agents antifongiques contenant du cuivre - Horus, Topaze, Fundazol, 1% de liquide bordelais, etc.

Si, au cours de la saison précédente, votre jardin a été soumis à une invasion active de parasites, vous devez alors renforcer les mesures de sécurité et les combattre.

Traitement du raisin au début du printemps

La manière dont vous dépensez le traitement du raisin au début de la saison dépend du succès de la récolte. Au printemps, l'entretien des raisins commence par l'enlèvement des débris, la coupe de vignes sèches, l'enlèvement des pousses endommagées et le travail du sol.

Les maladies fongiques sont le principal ennemi du raisin. Le premier traitement prophylactique commence après que le matériau de revêtement d'hiver en a été retiré. À ce stade, vous pouvez appliquer une solution à 3% de sulfate de cuivre ou de bouillie bordelaise. Également à ce stade, la vigne peut être traitée avec une solution de sulfate ferreux (à raison de 500 g du médicament par 10 litres d’eau), un tel traitement aidera à protéger non seulement des maladies, mais également des insectes nuisibles hibernant sous l’écorce.

Pendant la période d'ouverture des bourgeons, les raisins sont traités avec des préparations contre le tétranyque (Vermitek, BI-58, etc.).

Transformation des pommiers et des poiriers au début du printemps

La période comprise entre la chute de neige et le débourrement est considérée comme la plus appropriée pour traiter les pommes et les poires contre les lichens et les infections fongiques. Pour la pulvérisation, préparez une solution à 5% de sulfate de cuivre (500 g de médicament sont dissous dans 10 litres d’eau). Pour pulvériser pendant cette période, vous pouvez utiliser un liquide Bordeaux à 3%. En outre, les pommiers et les poires au début du printemps seront protégés par pulvérisation de Pharmaid. Ce médicament protège contre les maladies fongiques et renforce le système immunitaire des plantes.

Avant que les boutons ne commencent à fleurir, une solution d'urée (680 g pour 10 litres d'eau) peut être pulvérisée sur le tronc des arbres et le sol qui les entoure. Ce traitement aidera à détruire les insectes hivernants.

Dans la période précédant le débourrement, une "pulvérisation bleue" est effectuée à l'aide d'un mélange bordelais. Un traitement opportun avec ce médicament protégera les arbres fruitiers de la gale et de la moniliose. En règle générale, tant que les boutons ne sont pas dissous, une solution à 3% de bouillie bordelaise est utilisée, puis une solution à 1%.

Avant la floraison des boutons, le sulfate de fer est également utilisé pour traiter les pommes et les poires. Ce traitement protégera les arbres des lichens, des parasites qui se sont installés dans l'écorce pendant l'hiver, ainsi que des maladies fongiques. La solution de ce médicament est pulvérisée non seulement les arbres eux-mêmes, mais des cercles pristvolny. Pour préparer le mélange, on dilue 500 g de sulfate ferreux dans 10 litres d’eau.

Le sulfate de fer convient à la pulvérisation de buissons et d’arbres à pierre. Cependant, dans ce cas, appliquez une concentration de 3% (300 g de substance pour 10 litres d’eau).

Traitement de printemps framboise

Dès que la neige a fondu, les jardiniers commencent à libérer les buissons cramoisis des pousses mortes et malades et arrosent les buissons de bouillie bordelaise. Pour ce faire, prenez 400 grammes de farine de chaux, 300 grammes de sulfate de cuivre et diluez le tout dans 10 litres d’eau.

Un bon effet est également obtenu en pulvérisant sur le sol une solution d’urée (50 g de sulfate de cuivre et 700 g d’urée pour 10 litres d’eau). Environ 2,5 litres du mélange devront traiter 10 mètres carrés de sol.

De nombreux jardiniers traitent des framboisiers et des solutions de sulfate ferreux dans une proportion de 100 g de substance pour 5 litres d'eau. En règle générale, la pulvérisation de chaque buisson nécessite environ 0,5 l de solution. Les recettes ci-dessus aideront à protéger la framboise contre les infections, ainsi que ses principaux insectes nuisibles - le dendroctone du frambois, la mouche de la tige, le charançon des fraises et des framboises, le moucheron en fuite. Et pour que les nouveaux individus nuisibles n'aient aucune chance de nuire aux plantes, le sol creusé à une profondeur de 10 cm est traité avec une solution de Fufanon (20 ml de la préparation sont utilisés pour 10 litres d'eau).

Les médicaments suivants s’adaptent bien aux parasites de la framboise: Actellic - 15 ml pour 10 l d’eau (il faut au moins 200 ml de solution pour chaque arbuste), Malathion - 75 g pour 10 l d’eau (1 l pour 1 arbuste). Karbofos est également utilisé pour la prophylaxie contre une vitrine - 6 g de substance sont dissous dans 1 l d'eau - cette solution suffit pour traiter cinq arbustes.

Transformation de prunes et de prunes de cerises au printemps

La première pulvérisation de prunes et de prunes au printemps est effectuée avant le début du flux de sève. Pour protéger les arbres des parasites tels que les acariens fruitiers, les pucerons, les pruniers, les charançons et autres, vous pouvez utiliser les médicaments Spark, Fufanon, Karbofos, etc.

Pour protéger les pruniers des maladies - gnomonioz, klyasterosporioza, pourriture des fruits, gommoza et autres - il est recommandé de pulvériser sur les arbres une solution d’urée (700 g de substance pour 10 litres d’eau) ou d’utiliser une solution de vitriol au cuivre à 3% ou de fluide bordesk à 3%. Les cercles de Pristvolnye sont également traités.

Assurez-vous de blanchir les troncs de prunes afin de les protéger des coups de soleil, des changements de température, ainsi que des insectes et de leurs larves qui ont hiberné dans l'écorce.

Traitement des pêches au printemps

Les pêches commencent à être pulvérisées avant le débourrement, mais lorsque la température de l'air atteint déjà des valeurs positives stables.

L’objectif principal de ce traitement est la lutte contre une maladie redoutable: le curl des feuilles. En outre, la procédure contribuera à la destruction de tous les organismes nuisibles qui ont réussi à survivre à l'hiver, se cachant dans l'écorce et les pousses d'arbres. Dans ce cas, on utilise des fongicides, notamment du cuivre (sulfate de cuivre, bouillie de Bordeaux, etc.).

La deuxième étape de la pulvérisation est réalisée fin mars - début avril, avant la nomination des boutons. La troisième pulvérisation est effectuée début mai, lorsqu'il y a une reproduction active des tiques.

Des couronnes de pêches sont pulvérisées contre les insectes nuisibles à Actofit - dans une proportion de 40 ml par seau d'eau. Le cercle de Pristvolny est traité avec Planriz - 330 ml par 10 l d’eau. Des médicaments tels que la trichodermine (20 g pour 10 litres d’eau), la bitoxibacilline (10 ml par seau d’eau) sont également populaires.

Au deuxième stade du traitement au printemps, on utilise de l'urée (700 g de substance, 10 l d'eau, 50 g de sulfate de cuivre), une solution de sulfate ferreux (250 g de substance pour 5 l d'eau), une solution de sulfate de cuivre (500 g pour 5 l d'eau).

Lorsque la température de l'air est établie autour de 14 ° C, il est possible de traiter la pêche avec le médicament Skor, qui protégera contre le gondolement des feuilles, l'oïdium et la pourriture grise. Pour ce faire, préparez une solution de 2 g de substance et 8 l d’eau.

Traitement des cerises et des cerises au printemps

Saupoudrer les cerises et les cerises doivent commencer à couler la sève. Pour cela, appliquez une solution à 3% de sulfate de cuivre ou de liquide bordeaux, ainsi que de sulfate de fer (300 g de substance pour 10 litres d’eau). Les jardiniers utilisent également de l'urée pour la première pulvérisation (700 g par seau d'eau). Ces mesures aideront à protéger les arbres contre les pucerons, les charançons et autres parasites et leurs larves, ainsi que de les protéger des brûlures moniliales, des taches pourpres et de la gale.

Si vous avez tout fait correctement, il ne sera peut-être pas nécessaire de continuer à pulvériser contre des maladies. Si, toutefois, il était impossible d'éviter l'infection, des médicaments sont utilisés pour le traitement de: Skor (efficace contre la coccomycose), Poliram (lutter contre l'anthracnose), Topsin-M (utilisé contre la moniliose), etc.

Si vous passez correctement la transformation du jardin de printemps, cela dépend de la récolte que vous ferez. Mais ici l’essentiel est de ne pas en faire trop, mais de respecter la mesure. Si vous faites tout correctement, votre jardin sera protégé de manière permanente contre les maladies et les ravageurs, et les arbres seront ravis par les fruits mûrs et juteux.

http://www.ogorod.ru/ru/sad/care/14001/Chem-mozhno-obrabotat-sad-ot-bolezney-i-vrediteley-ranney-vesnoy.htm

Traitement de jardin printanier contre les ravageurs et les maladies

Sans traitement de jardin, il est impossible d'obtenir une bonne récolte. Son printemps devrait être particulièrement prudent. Cela dépend de la qualité du processus, de la suppression des parasites et des maladies des plantations et de leur capacité à s’acquitter pleinement de leurs fonctions fertiles.

À l’arrivée du printemps, nos yeux sont attirés par la nature qui se réveille après un long sommeil. Il nous semble que tout ce qui se passe autour de nous joue avec une incroyable quantité de couleurs, une palette riche et charmante. Vous souhaitez donc préparer rapidement le jardin pour une période de fructification aussi attendue.

Pour ce faire, vous devez examiner soigneusement le verger afin de déterminer l'étendue des dégâts après un froid prolongé, puis procéder à l'enlèvement des branches endommagées et au traitement direct des arbres et des arbustes. Mais pourquoi avez-vous besoin d'un traitement de jardin printanier? Quelles sont les étapes de ce processus et quels outils seront les plus efficaces pour lutter contre les parasites et les maladies?

Pour quoi et quand est-il préférable de procéder à la transformation des jardins printaniers

Nous sommes nombreux à vouloir manger uniquement les baies et les fruits naturels les plus frais. Pour ce faire, nous sommes prêts à travailler dur sur nos parcelles afin de cultiver personnellement une culture de haute qualité. Mais malheureusement, ces derniers temps, les amoureux de la datcha persécutent de plus en plus toutes sortes de parasites et de maladies qui se reproduisent et se développent de manière exponentielle.

Pour les combattre, il est nécessaire d'appliquer un traitement chimique et organique du jardin printanier. Cela dépend directement des compétences et du degré de professionnalisme des jardiniers: si les soins produits peuvent préserver et augmenter la récolte de fruits du jardin. Seules ces actions sont souhaitables à mener régulièrement et en temps opportun. Il est nécessaire de commencer immédiatement après la retraite par temps froid et de continuer pendant la floraison et l'ovaire du fruit.

Étapes de la transformation du jardin au printemps des parasites et des maladies

Les jardiniers expérimentés recommandent de jardiner le matin jusqu'à 10 heures ou le soir après six heures, afin que le soleil du printemps n'endommage pas les feuilles. Partagez tout le processus d'entretien du printemps dans les étapes suivantes:

  • début du printemps;
  • avant la floraison des boutons sur les arbres et les arbustes;
  • avant et après la floraison;
  • lors de l'apparition des ovaires sur le fruit.

Examinons maintenant de plus près comment le traitement des jardins printaniers affecte les parasites, l’évolution des maladies, et apprenons également à mener à bien ses étapes.

Pulvériser le jardin au début du printemps

En règle générale, les troncs blanchis à la chaux sont fabriqués avant l'arrivée du froid, c'est-à-dire à l'automne. Cela vous aidera à éviter les attaques de rongeurs et à préserver toute l'écorce, en l'empêchant de se fendre du vent glacial. Au printemps, il n'est vérifié qu'après l'hibernation et récupère, si nécessaire. Cependant, si vous ne saviez pas encore si un traitement est nécessaire, le traitement des arbres et des arbustes commence au début du printemps, avant que les boutons ne commencent à fleurir. Lorsque la neige a fondu, les jardiniers commencent à nettoyer les abords du chalet d'été, retirent l'isolant du shtamb enveloppé, retirent les branches mortes. Passez ensuite au traitement printanier des insectes agaçants.

Pulvérisation de jardin de printemps

Tout d'abord, ils nettoient les troncs d'arbres de toutes sortes de champignons, puis ils traitent l'écorce avec du mortier de chaux. Il est préparé de cette façon:

  • 2 kg de chaux ou de pâte de chaux sont dilués dans 10 litres d’eau;
  • 1 kg d'argile et 300 à 350 g de sulfate de cuivre sont ajoutés au liquide obtenu (ce qui renforcera considérablement l'effet protecteur);
  • bien mélanger;
  • la solution obtenue est constituée de troncs traités et de la base des branches.

Effectuez cette procédure pour brûler les œufs et les larves d’insectes qui sont restés sur l’écorce et dans les fentes du tronc après l’hiver.

Il existe également des solutions modernes, légèrement plus chères, mais aussi beaucoup plus efficaces, avec lesquelles il est beaucoup plus facile et rapide de blanchir un arbre afin de le protéger des attaques d'insectes et de rongeurs. En outre, ils contiennent des fongicides qui protègent contre la plupart des maladies. Ces tâches sont gérées par:

  • le lait de chaux acrylique tel que le squre vert;
  • les peintures acryliques, par exemple Concorde Ost;
  • pâte calcaire contenant du vitriol bleu, telle que le jardinier.

Le diesel est un autre outil efficace dans la lutte contre les nuisibles: le diesel (que l'on peut acheter dans toutes les stations service). En pulvérisant uniformément les plantes, vous créerez un film protecteur huileux et épargnerez ainsi toutes les plantes à fruits à pépins et à noyaux des insectes gênants. Leurs larves et leurs œufs vont suffoquer sous le ballon de gazole (dans les 2-3 heures) et ne pas nuire aux pédoncules non ouverts et aux feuilles ouvertes.

Traitement des nuisibles et des maladies avant le débourrement dans les jardins printaniers

La deuxième étape de la lutte pour le jardin est le traitement des arbres et des arbustes avant le réveil des bourgeons. Ces activités sont menées pour les protéger des larves d’insectes éclos et des agents pathogènes de diverses maladies.

Les maladies les plus dangereuses du jardin incluent: gale, cancer noir, coccomycose, moniliose, anthracnose et autres. Pour se débarrasser de leurs agents pathogènes et de leurs larves parasites (insectes du sol, tordeuses, chenilles, tiques, etc.), il est nécessaire de traiter les plantations avec des préparations chimiques spéciales - des insecticides destinés à ces usages. Les plus courants sont: Aktara, Calypso, Avant, Lannat, Bi-58.

Pour les utiliser, il est conseillé d'étudier attentivement le mode d'emploi, car il est recommandé de pulvériser certains produits sur certains arbres et arbustes. Pour une plus grande efficacité, vous pouvez utiliser une solution d’insecticides (Anabazine, Trichlorol, DDT) et de fongicides (Strob, Horus, Teldor) agissant par contact (médicaments pour le traitement préventif de diverses maladies).

Ou vous pouvez préparer l'insecticide lui-même à partir d'herbes, de tabac et de zeste d'orange. C'est préparé comme ça:

  • Dans un bocal de 3 litres, 2 verres de stogrammovy de tabac broyé s'endorment;
  • ajouter une poignée d'écorces d'ail et d'oignons, d'aiguilles de pin et d'écorces d'orange;
  • tous les composants sont remplis d’eau à une température d’environ 70 degrés;
  • le récipient en verre est fermé hermétiquement avec un couvercle et placé dans un endroit chaud pendant une semaine;
  • après ce ruissellement, la teinture filtrée est diluée avec de l'eau tiède à 10 litres;
  • remuer, en introduisant progressivement 100 g de savon au goudron concassé;
  • prêt à pulvériser tout le jardin, en répétant la procédure dans 10-12 jours jusqu'à la floraison.

Traitement de jardin au printemps de maladies et de ravageurs avant et pendant le processus de floraison

Avant le début du processus de floraison, les bourgeons des arbres et des arbustes sont traités pour les protéger de l’invasion des larves du carpocapse, ainsi que du développement de la croûte et des taches. Vous pouvez utiliser "Karbofoks", ce qui représente 10% de la drogue avec un calcul de 70 g pour 10 litres d’eau à la température ambiante. Pendant la saison de floraison, les jardiniers expérimentés ne recommandent aucune action.

Lorsque la période de floraison est terminée, le traitement du jardin est effectué à titre préventif afin d'améliorer l'immunité contre la maladie.

La période des inflorescences en fleurs coïncide avec la libération des tiques de l’hivernage. Pour leur résister, il est nécessaire de traiter des cultures de soufre colloïdal (80 g de 70% de la pâte sont dissous dans 10 litres d’eau savonneuse). Si vous manquez ce moment et ne protégez pas à temps, les acariens vont causer des dommages importants à toutes les plantations.

Traitement de jardin printanier lors de l'apparition des ovaires sur le fruit

La quatrième étape de la transformation printanière est réalisée afin de protéger les futurs fruits des maladies putrides et des ravageurs restants. Avant de prendre des mesures, il est conseillé d'inspecter tous les arbres et arbustes afin de détecter la présence d'adversaires visibles, car l'exposition aux produits chimiques avec des agents puissants ne peut que nuire aux ovaires.

La pulvérisation peut être effectuée avec de l’oxychlorure de cuivre, de la bouillie de Bordeaux, de l’urée ou d’autres préparations combinées aux effets très divers. Mais il est nécessaire de veiller à ce que le taux d'humidité ne dépasse pas le taux admissible, sinon les feuilles risquent de se brûler.

Les insectes sont des ravageurs du jardin. Extrait d'ail - un moyen fiable de se débarrasser

Pour protéger le jardin des pucerons, du cuivre, de la rouille, il vaut la peine de les asperger de teinture d’ail. Elle se prépare assez simple:

  • Une livre d'ail est écrasée, diluée dans 3-5 litres d'eau;
  • filtrer et presser l'épaisseur;
  • encore une fois trempé dans l'eau;
  • les solutions résultantes sont passées à travers un tamis;
  • mélanger et ajouter le liquide à 10 litres.

Cet extrait d'ail à forte odeur éloignera les parasites. Il existe d'autres teintures, des bouillons d'herbacées, avec lesquelles vous pouvez essayer de protéger votre jardin. Mais rien ne garantit qu'elles seront plus efficaces que les produits chimiques.

Conseils utiles de jardiniers expérimentés

Il n’existe pas de technologie particulière pour le traitement du jardin au printemps, mais il existe un certain nombre de règles, dont le respect aidera à faire face à ce travail laborieux et scrupuleux.

Procédure de pulvérisation

Traiter les arbres et les arbustes est nécessaire de la tête aux pieds. C'est-à-dire que les couronnes sont d'abord pulvérisées, puis les branches et enfin le tronc et le sol qui les entoure.

Horaires et conditions de travail

Le meilleur moment pour effectuer des travaux de jardinage de ce type est tôt le matin. Le meilleur est un temps sec et sans vent, sans signe évident d'augmentation de l'humidité. Ensuite, la solution est instantanément absorbée, agira rapidement et ne causera pas de dommages aux feuilles et aux inflorescences.

Calculer la quantité de solution

Pour que les médicaments agissent efficacement sans nuire aux plantations, il est nécessaire de calculer correctement leur consommation. Bien sûr, les instructions indiquent comment les diluer, et un tel calcul ne fera qu’aider à déterminer la quantité à acheter.

Ainsi, environ 1,5 litre de solution est consacré à un jeune arbre et 5,5 litres à un adulte; les buissons contiennent de 0,6 à 1,5 litre de liquide, en fonction de la taille des couronnes.

Jardin de transformation au printemps - arbres en pierre

Pour prévenir l’infection des pierres cultivées dans le jardin, celles-ci doivent être traitées avant et après la floraison à l’oxychlorure de cuivre (40 g, 90% de la substance par 10 litres d’eau) avant de pouvoir être traitées par la klyastéporose, la moniliose et le mildiou.

Et afin de protéger les plantations fruitières de la frondaison, le fongicide «Skor» peut être utilisé, il est sans danger et peu toxique. Il est nécessaire de l'utiliser uniquement après la floraison, le mélange est préparé avec le calcul de 3 g pour 10 l de liquide. La lutte antiparasitaire au printemps préservera et augmentera le rendement en fruits.

Soins des semences

Très souvent, ce groupe de plantes souffre de maladies causées par des microorganismes pathogènes (gale, pourriture). Pour que leurs disputes ne se propagent pas dans tout le jardin, au début du printemps, les troncs et la base des branches doivent être traités avec une solution à 7% d'urée pour la prévention.

Inventaire pour le traitement du jardin, son entretien et les règles de sécurité lors des opérations printanières

Pour la commodité des plantations de transformation, utilisez:

  • Pulvérisateur C'est le moyen le plus efficace de jardiner rapidement et économiquement. Différents modèles de pulvérisateurs sont présentés sur le marché (Proton OB-14, Sadko GSP-3325, Solo 451-02). Leur choix dépend de la capacité du réservoir, de la puissance et du débit par minute;
  • Brosse à la chaux. Il peut être utilisé pour blanchir les malles et pour les descriptions. Seulement, il faut noter que la consommation de la solution sera loin d’être économique;
  • Pompes électriques. Méthode éprouvée, longue mais fiable. Maintenant populaire et disponible marque AL-KO Jet 3000 Classic, 3000/4 GARDENA;
  • Pulvérisateur en plastique. Il peut être fabriqué seul à partir d'une bouteille ordinaire, vissée au goulot du déviateur (à acheter dans un magasin de fleurs). Cette mini-unité est pratique pour prendre soin des plantes sous-taille.

Tous les stocks ci-dessus après la fin d'une étape donnée du traitement doivent être soigneusement lavés, séchés et aérés. Il est important de ne pas oublier le stockage approprié de l'instrument et son traitement pour l'hiver.

Règles de sécurité lors de la transformation du jardin contre les parasites et les maladies

Afin de protéger la peau et les organes internes de toute pénétration indésirable de produits chimiques ou de leurs émanations, toutes les règles de sécurité doivent être scrupuleusement respectées.

  1. Lisez attentivement les inscriptions sur l’emballage des produits dans lesquelles les fabricants indiquent clairement à quel groupe appartient cet outil et quelles précautions doivent être prises lors de l’utilisation de cet outil.
  2. Couvrez vos voies respiratoires avec un respirateur ou un bandage de gaze et cachez vos yeux sous des lunettes. Ces actions vous protégeront certainement le système respiratoire contre les émanations nocives et les réactions allergiques.
  3. Assurez-vous de porter une combinaison de protection et des gants. Cela protégera le corps contre les brûlures chimiques.

Traiter le jardin au printemps à partir de parasites et de maladies est fastidieux, coûteux en temps et en argent, mais en vaut la peine S'il est correct de suivre toutes les étapes, de suivre strictement toutes les instructions, de suivre toutes les règles, le résultat ne sera pas long. Tous vos travaux seront bientôt récompensés par une récolte de qualité.

http://vsadu.ru/post/vesennyaya-obrabotka-sada-ot-vreditelej-boleznej.html

Protégez le jardin des insectes nuisibles et des maladies au printemps

De nombreux types de parasites et d'agents pathogènes hivernent dans les arbres et les arbustes. À la base des bourgeons des arbres fruitiers, des œufs de pucerons, des écureuils, des papillons de nuit d'hiver, sur des pousses âgées de 1 à 3 ans - des œufs du ver à soie céleste. Dans la cime des arbres dans les nids de feuilles tissées, les chenilles des papillons haws et goldtails hivernales.

Les œufs hivernent sur les pousses de groseilles, les acariens des groseilliers, les agents responsables de l'oïdium dans les reins. Beaucoup d’agents pathogènes sont conservés en hiver sur l’écorce des troncs et des pousses. Il est possible d'empêcher l'apparition d'objets nocifs sur les arbres et les arbustes en fleurs au cours des actions de protection, à compter du début du printemps. Nous proposons les événements suivants pour cela.

Sur pomme, poire, prune, cerise avant le débourrement, l’élagage de la cime est effectué avec élimination obligatoire des branches affaiblies et des pousses basales, cicatrisation de la plaie, nettoyage de la vieille écorce. Écorce traînante et pelée recueillie sur la litière et brûlée. En même temps, déracinez les arbres morts.

La destruction des nids d'hiver de l'aubépine, le chardonneret à l'aide d'une cisaille ou d'un delimber sur un long manche devrait être envisagée séparément. Au cours des deux années précédentes, de grandes quantités d’aubépine ont été signalées dans les régions centrales de Nijni Novgorod. Le ravageur a été trouvé partout pendant l'été des papillons. Une telle apparence de masse s'explique par les caractéristiques biologiques de l'espèce.

Cette espèce est omniprésente dans la partie européenne de la Russie. On la trouve sur les cultures fruitières, les cerisiers des oiseaux et les cendres de montagne. Le papillon hiverne au stade d'une chenille de 2 à 3 ans dans des nids constitués de feuilles endommagées, fixées avec des toiles d'araignées. Dans le nid peut être de 10 à 70 chenilles. 10 jours après la floraison de la pomme, les chenilles se nichent et les papillons s'envolent.

Ils forment de grandes grappes près des endroits humides où ils s'accouplent. Les papillons pondent ensuite leurs œufs sur des arbres fruitiers et meurent. Les chenilles libérées par les œufs se nourrissent pendant 20 à 25 jours et passent en hiver.

En train de se nourrir pendant les années de grande abondance, les chenilles peuvent endommager sérieusement l'appareil à feuilles, affaiblir les arbres fruitiers et réduire leur productivité. Les augmentations de nombre sont observées avec un intervalle de 4 à 5 ans et de 3 à 4 ans. La collecte des nids d’hiver se fait de novembre à mars, sans feuilles et bien visibles. Les nids doivent être assemblés et brûlés.

Contre le ver à soie bagué, coupez le bout des pousses avec des anneaux de ponte. Les travaux peuvent être commencés à l'automne et poursuivis au printemps, avant le début du débourrement.

Les branches coupées ne détruisent pas et sont placées dans un endroit éloigné du pommier. Le fait est qu’une partie des œufs du parasite est habitée par des cavaliers qui y hibernent, qui sont ses parasites.

Les branches avec la ponte sont regroupées ou simplement placées dans un bocal de trois litres et laissées sur la véranda ou dans la remise. Il est nécessaire que les cavaliers sortant d'œufs parasités aient la possibilité de s'envoler dans la rue. Ce sont vos futurs assistants antiparasitaires dans le jardin. Les chenilles des papillons qui poussent du reste des œufs ne pourront pas atteindre leurs plantes vivrières et mourront rapidement sans nourriture.

Dans le même temps, on coupe des branches de groseille, peuplées de boucliers de saule, affectées par l'oïdium. Ces pousses ont généralement une forme incurvée. En présence de bourgeons peuplés de tiques des groseilles, ils sont collectés et détruits, si nécessaire, le traitement du soufre colloïdal avant la floraison. Le kolidnuyu de groseille à maquereau n'est pas utilisé.

Au début du printemps, vous pouvez creuser dans le sol pour détruire les chenilles qui hibernent dans des cocons. Creuser le sol inhibe la coccomycose et la gale du cerisier. Les feuilles mortes doivent être brûlées s’ils n’ont pas réussi à le faire à l’automne. La destruction des feuilles est également nécessaire pour lutter contre l'astériose, qui s'est récemment largement répandue sur les cerisiers. Il est conseillé de le faire de manière organisée dans tout le massif du jardin et non sur des sites individuels. Ce n'est qu'ensuite que cet événement sera efficace et aidera à se débarrasser de cette maladie.

Si nécessaire, traitement des arbres avant le bourgeonnement avec des insecticides et des fongicides contre les stades d’hivernage des faux, des boucliers, des tiques, du ver de pommier et de la tavelure.

Au début du bourgeonnement ou de la phase phénolique du cône vert, principalement dans les vergers de pommiers, traiter les arbres avec les insecticides recommandés pour détruire le dendroctone du pommier et autres charançons des fruits. Vous pouvez les empêcher de s’installer à l’aide de bandes de colle, qui se superposent en même temps sur le tronc et sont retirées après la floraison. Le blanchiment des troncs au lait de citron vert au plus tard à la phase du bourgeon vert des bourgeons aidera également à protéger les arbres du coléoptère à fleurs de pommier.

Dans le même temps, les arbres fruitiers sont saupoudrés de cerises sur le mélange bordelais à 4% de gale, de coccomycose et de petrollox, et la seconde pulvérisation des feuilles en fleurs est réalisée avec une solution à 1%.

Si le jardin est vieux, il est nécessaire, au printemps, avant le début de l’été, d’abattre les scarabées et de dresser les troncs des arbres centenaires dans le jardin. Les jeunes plants pondent des œufs sur de tels troncs. En juillet, ils doivent être brûlés.

De l'isolement à la teinture, les bourgeons peuvent être traités avec des insecticides contenant un grand nombre de forgerons, pucerons, tiques, mouches de vigne des fruits, vers à feuilles, lépis de poivron, épervier, ornière aux cheveux dorés, anneaux non liés et autres vers à soie
les parasites. Sur les cultures de graine de pierre, cette pulvérisation est effectuée à partir d'oies, de hêtres, de mites. Sur le groseillier passez le traitement jusqu'à la floraison à 5-10% de la colonisation des feuilles par les pucerons.

Le mildiou est traité avec des préparations à base de soufre au début du bourgeonnement. La pulvérisation doit être abondante pour assurer un mouillage complet des organes touchés.

Les plantations de framboises sont traitées pendant la période d’exposition des bourgeons contre les tétranyques,

charançon framboise-fraise, coléoptère de la framboise. Les traitements chimiques doivent être utilisés en cas d'absolue nécessité, lorsque les parasites ou les maladies représentent une menace importante pour la culture, et peut-être même pour la vie de la plante. L'absence de cultures vertes (persil, radis, etc.) dans les environs immédiats est une condition préalable aux traitements chimiques.

Dans la première quinzaine de mai, pendant la période estivale des coléoptères de mai, tôt le matin, quand il fait encore frais, vous pouvez les secouer et les détruire. Les larves des Maybirds, qui se développent sur une période de 4 ans, peuvent sérieusement endommager le système racinaire des plantules d’arbres, de plantes vivaces et de pommes de terre.

À la fin du mois de mai, dans l'après-midi, examinez les troncs et les fourches de branches épaisses éclairées par le soleil et récupérez les chenilles des vers à soie bagués, des haws et des chardons qui se réchauffent au soleil. Les chenilles multiples, en particulier les pubères, peuvent provoquer des réactions allergiques qui se manifestent par des démangeaisons sévères, une rougeur de la peau, un œdème. Sois prudent.

http://maja-dacha.ru/zashhita-sada-ot-vreditelej-i-boleznej-vesnoj/

Arrosage printanier du jardin contre les ravageurs et les maladies

Avant que les plantes ne poussent intensément au printemps, elles doivent être traitées avec des solutions spéciales. Dans les parcs et les jardins, cette procédure est effectuée au tout début de la période printanière, alors qu’il ne fait plus froid à 5 degrés.

Quel jardinier ne voulait pas avoir un jardin sur sa parcelle, ce qui serait différent de tous les autres par sa beauté extraordinaire. Mais pour cela, il est simplement nécessaire que les arbres ne soient pas malades. À cet égard, au tout début du printemps, vous devez prendre soin de la destruction des insectes nuisibles, hivernés dans l'écorce de la plante.

L’essentiel est de ne pas oublier que la pulvérisation printanière du jardin contre les parasites et les maladies ne peut être effectuée que si la température extérieure est d’au moins 5 degrés.

Comment préparer le jardin pour le traitement de printemps

Avant de procéder au traitement immédiat des plantes, il est nécessaire de procéder à leur inspection. Il arrive que certaines branches des branches gèlent et meurent en hiver. Si vous trouvez de telles branches, elles doivent être soigneusement retirées de la plante à l'aide d'une scie à métaux. De la surface du tronc d'un vieil arbre, vous devez enlever l'ancienne écorce, et pour cela, vous avez besoin d'une brosse métallique. Cependant, rappelez-vous que les jeunes plantes ne peuvent pas enlever l'écorce. Pristvolny cercle d'un arbuste ou un arbre doit être soigneusement nettoyé du feuillage, car la surface du sol doit également être traitée. Le fait est qu’au printemps, le sol peut contenir des insectes nuisibles qui ont survécu à l’hiver et sont prêts à gâcher les cultures du jardin.

Le premier traitement doit être effectué avant que les reins ne gonflent. Le fait est qu’au début du printemps, les larves et les chenilles du puceron commencent à se réveiller. Si le traitement n'est pas effectué, les insectes au réveil commenceront à les gâter activement lorsque les boutons s'ouvriront.

Comment pulvériser les arbres au printemps

Bien sûr, cela dépend uniquement du jardinier lui-même, qu'il finira par transformer ses plantes. Mais avant de décider quelle solution préférer, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi de tous les arbres, ainsi que des arbustes de la parcelle de jardin. Il existe de nombreuses variantes de solutions utilisées pour le traitement des arbres. Ci-dessous sera décrit le plus sûr pour les humains et abordable. Par exemple:

  • sulfate de cuivre:
  • le vitriol de fer;
  • Bouillie bordelaise;
  • l'urée

Chacun de ces outils ayant à peu près le même succès lutte contre les insectes nuisibles.

Caractéristiques du traitement au début du printemps

Le premier traitement des cultures de jardin avec l'utilisation des moyens ci-dessus peut être effectué immédiatement après la disparition complète de la couverture de neige. Pour le traitement, choisissez une journée nuageuse et sans vent.

Par exemple, vous avez choisi un liquide bordelais pour pulvériser les arbres. Pour commencer, la solution doit être préparée. Vous aurez besoin d'environ 150 à 200 grammes de chaux vive, ainsi que de 100 grammes de sulfate de cuivre. Ces substances doivent être versées dans un seau d’eau et soigneusement agitées. Pour que la solution obtenue reste bien sur l'écorce et ne soit pas lavée par la même pluie, il convient d'ajouter du savon destiné au lavage. Au début du printemps, les experts conseillent de traiter la plante avec un liquide bordelais à 3%. Cependant, dans certains cas, les jeunes arbres ne sont pas transformés.

L'urée (carbamide) peut également être utilisée pour pulvériser les cultures de jardin au printemps. Le plus souvent, il est recommandé d’appliquer cet outil uniquement dans les cas où la culture contient beaucoup d’insectes nuisibles. Ceci est généralement observé lorsqu'aucune pulvérisation n'a été effectuée l'année dernière. Cet outil est capable de geler le processus végétatif de l'arbre. Cependant, ce n'est pas un moins d'urée. Le fait est que dans ce cas, la floraison de l'arbre viendra un peu plus tard, alors que le gel est probablement déjà passé.

Attention! Il est interdit de mélanger de l'urée avec du superphosphate, de la dolomie, de la craie ou de la chaux.

Le second traitement des arbres est effectué à l'aide d'une bouillie bordelaise, mais cette procédure doit être terminée avant la floraison des fleurs. En même temps, pour le deuxième traitement, vous devez utiliser une solution à un pour cent. Il peut facilement faire face à ces insectes nuisibles qui ont survécu après la première pulvérisation.

Le sulfate de fer est également largement utilisé dans la transformation des cultures horticoles au printemps. Il détruit parfaitement les champignons, le lichen et les chenilles. Cet outil aide à éliminer les agents pathogènes, les lichens, les champignons et les mousses de la surface de l'écorce. À la suite de la pulvérisation de cette substance, l’écorce de l’arbre devient plus élastique et semble beaucoup plus saine.

Dans ce cas, si la parcelle de jardin est principalement composée de vieux arbres, le traitement doit être effectué 2 fois par saison, à savoir au printemps et à la fin de l'automne. Il convient de rappeler que ces mélanges détruisent non seulement les insectes nuisibles, mais ont également un effet positif sur le rendement des cultures horticoles.

Pour chaque arbre individuel, vous devez utiliser une certaine quantité de solution. Lors de l'achat d'un produit fini, il est nécessaire d'étudier les instructions ci-jointes, car elles indiquent nécessairement le dosage requis. Il est difficile de déterminer dans quelle mesure un arbre distinct est traité.

Doit se rappeler! L'arbre ou le buisson doit être traité de chaque côté. Et la façon dont la pulvérisation sera effectuée dépend du type de pulvérisateur. Rappelez-vous qu'il est nécessaire de traiter la surface du sol près de l'arbre, car les parasites peuvent également y vivre.

http://agrarii.com/vesennee-opryskivanie-sada-ot-vreditelej-i-boleznej/

Publications De Fleurs Vivaces